Vidéo Covid-19 : Bruno Le Maire promet des "aides renforcées" pour les départements d'Outre-mer confinés

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le ministre de l'Economie a également précisé que les aides seront désormais plus ciblées. "Je veux m'assurer que chaque euro va bien à des secteurs qui ont effectivement perdu du chiffre d'affaires", a-t-il dit. 

Les départements d'Outre-mer, qui font l'objet de nouvelles restrictions sanitaires, "auront évidemment des aides renforcées", a indiqué Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, vendredi 30 juillet sur France Inter alors que la Réunion et la Martinique font face à une hausse fulgurante des cas de Covid-19. "Il y a des aides dégressives pour les autres territoires français qui ne font pas l'objet des mêmes mesures mais dès lors que l'on prend des mesures plus strictes, du point de vue sanitaire, il y aura une meilleure protection économique", a insisté Bruno Le Maire en affichant une volonté de "rassurer tous les Français".

Des "aides ciblées" plutôt que le "quoi qu'il en coûte"

En Martinique, le couvre-feu sera en effet avancé à 19h à compter de ce vendredi soir et un confinement en journée sera également mis en place pendant trois semaines, avec retour des attestations de déplacement la journée pour les trajets de plus de 10km autour du domicile. En Guadeloupe, un couvre-feu sera également décrété pour trois semaines, de 21h à 5h du matin, dès ce week-end. "C'est très pénalisant" pour les restaurateurs a reconnu le ministre de l'Économie qui veut désormais miser sur un principe "d'aides ciblées" et non plus sur une logique de "quoi qu'il en coûte".

Bruno Le Maire a par ailleurs réitéré son engagement de maintenir les dispositifs d'aides jusqu'à la fin du mois d'aout pour les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire, l'hôtellerie, la restauration et les lieux de culture notamment. "Le fonds de solidarité pour le mois de juillet sera ouvert dès le 16 août", a-t-il précisé, pour ceux qui auront perdu au moins 10% de leur chiffre d'affaires. Pour la suite, Bruno Le Maire prévoit de recevoir de nouveau les acteurs de la restauration et de la culture, cinémas, théâtres et salles de concerts, le 30 août pour faire le point sur la situation de chaque secteur et "voir quelles seraient les mesures complémentaires nécessaires". "Je veux m'assurer que chaque euro va bien à des secteurs qui ont effectivement perdu du chiffre d'affaires, c'est le point de référence", a indiqué Bruno Le Maire.

Préparer "la France pour 2030" 


Le ministre de l'Économie souhaite désormais engager "très rapidement" le "troisième temps de la stratégie économique" du gouvernement. "Le premier temps" étant "la protection totale des salariés et des entreprises", "le deuxième temps", engagé à la rentrée 2020, celui du plan de relance et ses "40 milliards d'euros déjà engagés" sur les 100 milliards prévus. "Le troisième temps c'est celui de l'investissement, celui qui doit préparer la France pour 2030 et qui doit permettre de mettre fin à 30 années de délocalisations industrielles, de fermeture d'usines, pour retrouver notre indépendance industrielle", a indiqué Bruno Le Maire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.