Covid-19 : un confinement partiel va être mis en place à La Réunion à partir de ce week-end

"La situation est aujourd'hui très inquiétante", a expliqué le préfet Jacques Billant, parlant de "croissance exponentielle épidémique sans précédent".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ville de Saint-Pierre, à La Réunion, est confinée, le 21 mars 2020. (MAXPPP)

Tour de vis important en Outre-mer. Après la Martinique, la Réunion s'apprête à reconfiner face à la hausse fulgurante des cas de Covid-19 et une situation qualifiée de "dramatique" par Jean Castex. Un confinement partiel en journée, "renforcé d'un couvre-feu strict de 18 heures à 5 heures", sera mis en place à La Réunion ce week-end "pour une période de deux semaines", a annoncé jeudi 29 juillet le préfet Jacques Billant"La situation est aujourd'hui très inquiétante", a-t-il justifié, parlant de "croissance exponentielle épidémique sans précédent". 

"De 5 heures à 18 heures, les déplacements sont limités à un rayon de 10 km autour de son domicile du lundi au samedi" et ce rayon est "abaissé à 5 km le dimanche", a précisé Jacques Billant lors d'une conférence de presse, soulignant que les Réunionnais pourront uniquement "aller et venir, dans un rayon de 10 km, dans les magasins" où le masque doit être porté en continu. Pour se déplacer, "il faudra se munir d'un justificatif de domicile et de sa pièce d'identité". Au-delà de ce rayon, il faudra "une attestation de motif impérieux".

"Pendant les 15 prochains jours, seuls les établissements recevant du public dans lesquels le masque ne peut pas être porté en continu seront fermés", a ajouté le préfet, citant les restaurants, les bars, les salles de sport, les lieux couverts d'activité sportive, et ce, "jusqu'à l'application de la prochaine loi sur le pass sanitaire". Les regroupements dans l'espace public restent limités à six personnes et les pique-niques seront interdits.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.