VIDEO. Coronavirus : la Chine s'organise pour tenter d'endiguer l'épidémie

La Chine a recensé, mardi, trois morts à Wuhan, portant à six le nombre de victimes du coronavirus. L'inquiétude grandit dans le monde, d'autant plus qu'avec le Nouvel An chinois, environ 1,5 milliard de voyageurs sont attendus.

FRANCEINFO

Le bilan des victimes liées au nouveau coronavirus continue de s'alourdir, mardi 21 janvier. Il s'élève désormais à six morts, la maladie ayant tué trois nouvelles personnes à Wuhan, l'épicentre de l'épidémie. Et la Chine a recensé 77 nouveaux cas, portant le total à près de 300.

Les autorités chinoises sont sur le qui-vive en cette période de Nouvel An chinois. Une foule immense s'apprête à se déplacer en train ou en avion. Il s'agit de la plus grande migration humaine annuelle au monde avec quelque 1,5 milliard de voyageurs. En plein chassé-croisé dans les transports, le président chinois Xi Jinping a appelé lundi à enrayer l'épidémie.

>> Transmission entre humains, Nouvel An chinois… Pourquoi le nouveau coronavirus apparu en Chine inquiète le monde entier

Pékin recommande à la population de porter des masques respiratoires, une consigne largement suivie. Des caméras thermiques ont également été installées dans les aéroports et les gares pour détecter les potentiels malades. Des agents sont même chargés de prendre la température des voyageurs dans les halls à l'aide de thermomètres électroniques frontaux.

Des contrôles renforcés dans les pays voisins

De nombreux pays d'Asie ont renforcé leurs contrôles face à la propagation du nouveau virus, qui fait craindre une crise sanitaire mondiale. De Bangkok (Thaïlande) à Hong Kong, de Singapour à Sydney (Australie), en passant par Tokyo (Japon) et Séoul (Corée du Sud), les autorités procèdent à des contrôles systématiques à l'arrivée des vols en provenance des zones à risques. D'autant plus que Pékin a confirmé que ce coronavirus était transmissible entre humains.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) doit se réunir mercredi pour déterminer s'il convient de déclarer une "urgence de santé publique de portée internationale".

Une femme porte un enfant à l\'aéroport de Pékin, la capitale chinoise, le 21 janvier 2020.
Une femme porte un enfant à l'aéroport de Pékin, la capitale chinoise, le 21 janvier 2020. (NICOLAS ASFOURI / AFP)