Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Avons-nous échoué aux tests ?

Tester un million de Français par semaine : c’était l’objectif du gouvernement pour prendre de vitesse la seconde vague annoncée de Covid-19. Mais très vite, les laboratoires d'analyse ont été débordés. En cause, la pénurie de réactif importé de l’étranger mais aussi le retard pris par les autorités sanitaires à délivrer leurs homologations aux laboratoires.

Tester un million de Français par semaine : c’était l’objectif fixé par le gouvernement pour prendre de vitesse la seconde vague annoncée de Covid-19. Mais très vite, des files interminables se forment devant les laboratoires d'analyse débordés. En septembre 2020, il faut parfois attendre dix jours avant d'obtenir le résultat de son test PCR. De nombreux patients apprennent qu'ils sont positifs alors qu'ils ne sont même plus contagieux.

Un dispositif très coûteux

En cause, la pénurie de réactif importé de l’étranger mais aussi le retard pris par les autorités sanitaires à délivrer leurs homologations aux laboratoires d'analyse. Pourquoi un tel retard ? Sommes-nous incapables d'aller vite ? La situation est d'autant plus paradoxale que le dispositif coûte très cher. Pour les tests PCR, la prise en charge publique est de 74 euros (contre 40 en Allemagne) pour une facture globale estimée à 2,2 milliards d'euros.

Une enquête d’Emmanuelle Mespelède avec France Studio diffusée dans "Envoyé spécial" le 19 novembre 2020.  

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Envoyé spécial. Avons-nous échoué aux tests ?
Envoyé spécial. Avons-nous échoué aux tests ? (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)