Venise : privée de son carnaval, la ville va perdre 70 millions d'euros

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Venise : ville à l'arrêt et carnaval fantôme
FRANCE 2
Article rédigé par
A.Mikoczy, M.Chiarello, L.Tositti, A.Donadini - France 2
France Télévisions

L'Italie fait face à un choc économique alimenté par des sites touristiques vidés de leur clientèle. Alban Mikoczy, journaliste pour France Télévisions est en direct de Rome.

À Venise (Italie) les manifestations publiques du carnaval ont été annulées, rapporte le journaliste Alban Mikoczy en direct de Rome (Italie), dimanche 14 février. À Venise, les grandes figures du carnaval sont au rendez-vous, mais il n'y a personne pour les admirer. Les milliers de spectateurs place Saint-Marc se sont envolés, seules les séances photos rompent le silence, mais sans rentrée d'argent habituelle, c'est tout le patrimoine de la ville qui est en danger. "Le palais est fermé depuis une année, normalement ce palais travaille pendant le carnaval et en dehors pour de grands galas et des fêtes privées, c'est tout fini", témoigne Prince Maurizio, maître de cérémonie.

Une perte de 70 millions d'euros de chiffre d'affaires


L'économie de Venise est à l'arrêt, seul 10% des hôtels sont ouverts, mais ils sont vides. Les gondoliers ont rangé leurs barques, la ville va perdre en un mois 70 millions d'euros de chiffre d'affaires. Dans les boutiques de masques, les artisans ne travaillent que sur des commandes Internet, personne ne s'arrête dans les boutiques. Les enfants sont les seuls à pouvoir se rassembler, déguisés, pour fêter le carnaval. En février 2019, 500 000 personnes avaient déferlé sur la ville. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.