Restrictions contre le Covid-19 : Royaume-Uni, Danemark, Pays-Bas... Ces pays européens qui allègent les mesures

La plupart des dernières mesures mises en place en Angleterre pour lutter contre l'épidémie et freiner la circulation du virus prennent fin jeudi. Mercredi, le Danemark a également annoncé la levée totale de ses restrictions intérieures à compter du 1er février. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 8 min.
Des passants à Londres (Royaume-Uni), le 11 janvier 2022.  (RASID NECATI ASLIM / ANADOLU AGENCY / AFP)

Un vent de liberté outre-Manche. L'Angleterre laisse derrière elle la quasi-totalité des mesures en vigueur pour lutter contre la pandémie de Covid-19, jeudi 27 janvier. Un changement annoncé le 19 janvier par le Premier ministre, Boris Johnson. "Alors que le Covid devient endémique, nous devons remplacer les obligations légales par des conseils et recommandations", avait plaidé le dirigeant devant les députés britanniques. Mais les Anglais ne sont pas les seuls, en Europe, à faire ce choix d'un allègement significatif des restrictions sanitaires. Franceinfo fait le tour des pays qui desserrent déjà la vis. 

En Angleterre, la fin du pass sanitaire et du port du masque en intérieur est actée

Outre-Manche, le gouvernement britannique fait donc le pari que la population va vivre normalement avec le virus du Sars-CoV-2, comme elle le fait déjà avec celui de la grippe. Après la fin de la recommandation du télétravail pour les salariés qui le pouvaient, il y a une semaine, de nouvelles mesures ont été levées, jeudi matin. 

Le port du masque en intérieur n'est plus obligatoire dans les lieux publics, "y compris dans les parties communes des écoles", mais il reste recommandé pour les espaces rassemblant du monde, "où vous pourriez être en contact avec des personnes que vous ne connaissez pas", précise le gouvernement britannique*. Le pass sanitaire n'est également plus obligatoire pour les événements accueillant un large public.

D'autres mesures concernant les voyages seront levées le 11 février sur le territoire du Royaume-Uni. A partir de cette date, les personnes ayant un schéma vaccinal complet n'auront plus besoin de présenter un test de dépistage du Covid-19 négatif, avant ou après leur arrivée sur le sol britannique. Boris Johnson espère également lever courant mars l'obligation d'isolement en cas de test positif, selon The Guardian*, "tout comme il n'y a pas d'obligation légale pour les gens qui ont la grippe de s'isoler"

Quelles sont les données hospitalières ? La situation sanitaire s'améliore outre-Manche : le nombre de patients atteints du Covid-19 à l'hôpital – 16 594 personnes, selon les données d'Ourworldindata* – est en recul depuis le 11 janvier. Le Royaume-Uni compte 243 patients hospitalisés après une infection au Covid-19 par million d'habitants, contre 448 en France. Les nouvelles admissions hebdomadaires à l'hôpital sont également en recul, tout comme le nombre de patients en soins intensifs (575 selon les dernières données). 

Au Danemark, les mesures dans les lieux clos sont levées

"Nous disons adieu aux restrictions et bienvenue à la vie telle que nous la connaissions avant le corona." Voici comment la Première ministre danoise, Mette Frederiksen, a annoncé mercredi la levée totale des restrictions sanitaires en intérieur, face à la presse. "La forte adhésion au programme vaccinal s'est révélée être une 'super-arme' et elle nous a donné une défense solide contre l'infection qui subsiste. C'est pourquoi le gouvernement a décidé que le coronavirus ne devait plus être considéré comme une maladie menaçante pour la société", a justifié la dirigeante. 

Dès le 1er février, le pass sanitaire ne sera plus obligatoire, tout comme le port du masque ou la fermeture anticipée des bars et restaurants. Ces établissements doivent actuellement fermer entre 23 heures et 5 heures, et les discothèques sont quant à elles fermées, précise le gouvernement danois*. Il est également recommandé, à ce jour, de privilégier au maximum le télétravail, et le nombre de spectateurs reste limité à 1 500 personnes dans les lieux accueillant un public important. Ces règles seront levées au 1er février. 

Seule exception : les restrictions à l'entrée du territoire danois, qui seront maintenues pendant quatre semaines après cette échéance. Il s'agit de tests de dépistage et d'isolement, selon le statut vaccinal des voyageurs et leur lieu de départ, rappellent les autorités danoises*. L'isolement pendant quatre jours en cas de test positif restera "recommandé", tout comme le port du masque et la présentation du pass sanitaire à l'hôpital. 

Quelles sont les données hospitalières ? Si le nombre de patients atteints du Covid-19 augmente, le nombre de patients dans les services de soins intensifs stagne. Le Danemark compte 158 patients atteints du Covid-19 et hospitalisés pour un million d'habitants. 

En Irlande, la plupart des restrictions ont pris fin

Le Premier ministre irlandais, Micheal Martin, a annoncé vendredi la levée de la majorité des restrictions contre le Covid-19, dès le samedi, face à l'amélioration de la situation sanitaire. "Nous avons surmonté la tempête Omicron", a salué le dirigeant en s'adressant aux Irlandais. Il n'est donc "plus justifié de maintenir la plupart de nos restrictions en place"

Depuis le 22 janvier, les pubs et restaurants peuvent rester ouverts normalement, sans devoir fermer plus tôt du fait de l'épidémie. Ces établissements, avec les cinémas et les théâtres, devaient jusqu'alors fermer à 20 heures, rappelle la BBC*.

Les discothèques ont pu aussi rouvrir et le pass sanitaire n'est plus requis pour entrer dans les lieux de loisirs. Les restrictions sur les visites à domicile ont également été levées, tout comme les jauges pour des événements à la fois en intérieur et en extérieur, détaillent les autorités irlandaises*. Le retour progressif au travail en présentiel est également possible depuis lundi. 

Quelques mesures restent en vigueur jusqu'au 28 février, comme l'obligation du port du masque dans les transports en commun ou les magasins, ainsi que les mesures de protection dans les écoles et lieux d'accueil d'enfants en bas âge.

Quelles sont les données hospitalières ? Le nombre de patients y a récemment légèrement reculé. L'Irlande recensait, le 15 janvier, 189 patients atteints du Covid-19 à l'hôpital pour un million d'habitants. Le nombre de patients en soins intensifs est stable.

Aux Pays-Bas, les lieux culturels, bars et restaurants ont rouvert

Les autorités néerlandaises ont annoncé mardi la réouverture sous conditions des bars, restaurants et lieux culturels, dans un pays où les restrictions face au variant Omicron étaient parmi les plus strictes d'Europe. Cette annonce fait suite aux "grandes tensions" dans les secteurs de la restauration et de la culture, a déclaré le Premier ministre, Mark Rutte. Les magasins et les coiffeurs ont été autorisés à rouvrir le 15 janvier, tandis que les bars, restaurants, musées et théâtres devaient rester fermés, ce qui avait provoqué la colère d'une partie de la population. 

"Nous faisons aujourd'hui (mardi) un grand pas pour déconfiner davantage les Pays-Bas", a déclaré Mark Rutte, ajoutant que le gouvernement prenait un "risque" face à un nombre record de nouveaux cas de contamination. "Nous recherchons en conscience les limites de ce qui est possible, en raison des grandes tensions et des appels à l'aide de ces derniers jours". 

Depuis mercredi, les cafés, bars et restaurants peuvent ainsi rester ouverts jusqu'à 22 heures et avec une capacité d'accueil réduite. Le pass sanitaire reste obligatoire à l'entrée, tout comme le port du masque quand les clients ne sont pas assis. Les cinémas, théâtres et musées peuvent également rouvrir, mais les boîtes de nuit restent fermées. Les événements sont de nouveau possibles, rassemblant au maximum 1 250 personnes à l'intérieur. A l'école, les classes ne sont plus systématiquement fermées en cas de contaminations. Seuls les enfants présentant des symptômes ou ayant été testés positifs doivent rester chez eux.

Quelles sont les données hospitalières ? Si la courbe des contaminations continue de grimper, la situation s'améliore, avec désormais 51 patients atteints du Covid-19 pour un million d'habitants. Le nombre de patients en soins intensifs continue également de reculer. 

En Espagne, la Catalogne renonce au pass sanitaire

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, avait ouvert un débat international sur la gestion du Covid-19 le 17 janvier, en expliquant que son pays travaillait, avec les scientifiques, pour "passer d'une gestion de pandémie à une gestion d'une maladie dont nous espérons qu'elle soit rendue endémique par la science". S'il n'est pas allé plus loin que cette réflexion pour l'heure, les régions espagnoles disposent d'une certaine autonomie dans la gestion de la pandémie, et la Catalogne a abandonné l'essentiel de ses restrictions.

Elle a supprimé, vendredi 21 janvier, le couvre-feu qui était en vigueur dans une partie de la région depuis fin décembre, entre 1 heure et 6 heures du matin. Puis, mardi, elle a supprimé les jauges dans les restaurants et l'interdiction des rassemblements privés de plus de dix personnes. Enfin, jeudi, elle a annoncé la disparition du pass sanitaire dès le lendemain, vendredi 28 janvier. Il était demandé à l'entrée des bars, restaurants et salles de sport depuis fin novembre. Une seule restriction reste en place : la fermeture des discothèques.

Le gouvernement catalan a justifié l'abandon du pass sanitaire par la propagation du variant Omicron et sa capacité à échapper à l'immunité. "Une partie importante de la population est à nouveau susceptible d'être infectée par le virus indépendamment de son statut vaccinal ou du fait d'avoir déjà contracté la maladie", relève-t-il dans un communiqué. "En conséquence, l'efficacité de l'utilisation obligatoire du certificat Covid diminue".

Quelles sont les données hospitalières ? Selon les données des autorités espagnoles (lien en espagnol), les quatre provinces qui composent la Catalogne présentent les taux d'incidence sur une semaine les plus élevés du pays. Mais le nombre de cas est en baisse selon les chiffres du gouvernement catalan (lien en catalan), de même que le nombre de morts (lien en catalan) (147 les sept derniers jours contre 281 les sept jours précédents, pour une population d'environ 7,5 millions d'habitants).

* L'ensemble de ces liens renvoient vers des pages en anglais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Variant Omicron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.