Variant brésilien : les contrôles dans les aéroports sont-ils suffisants ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Variant brésilien : les contrôles dans les aéroports sont-ils suffisants ?
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Vérove, B.Poulain, N.Sadok - France 2
France Télévisions

Le variant brésilien du Covid-19, ou P1, plus dangereux selon certaines études, est peu présent en France. Les voyageurs en provenance du Brésil sont soumis à un test antigénique à leur arrivée sur le territoire, une mesure insuffisante selon certains experts.

À l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, en Île-de-France, les voyageurs en provenance du Brésil sont séparés des autres passagers. Réaliser un test antigénique est pour eux obligatoire à leur arrivée en France. Le variant P1, dit "brésilien", est au cœur des préoccupations. Cette mutation de la maladie serait, selon certaines études, plus contaminante, plus dangereuse et plus résistante.

Des mesures de quarantaine demandées

"Il y a toutes les raisons d’être inquiet, s’il vient et prend de l’ampleur en Europe, il peut faire un quatrième vague qui peut être très meurtrière", explique le professeur Rémi Salomon, président de la commission médicale d’établissement de l’AP-HP. Selon le médecin, des mesures de quarantaine devraient être prises pour ces voyageurs. En Europe, la Grande-Bretagne impose une quarantaine de dix jours à tous les passagers en provenance du Brésil, tandis que le Portugal a suspendu ses vols avec le pays. En mars, le variant brésilien ne représentait que 0,1% des cas en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.