Variant anglais du Covid-19 : la France dans une situation très difficile

1% des 45 000 cas positifs de Covid-19 recensés jeudi 7 et vendredi 8 janvier sont porteurs de la souche anglaise. Présent sur le plateau du 19/20 mardi 12 janvier, le journaliste et médecin Damien Mascret fait le point. 

France 3

En France, une véritable chasse au variant anglais du Covid-19 a été lancée. En effet, le gouvernement ne pourra opter pour une stratégie précise qu’en sachant où en sont les contaminations dues à cette souche. Mardi 12 janvier, il ressort toutefois qu’1% des 45 000 cas positifs de jeudi 7 et vendredi 8 janvier sont atteints par le variant. Ce résultat n’étonne pas le journaliste et médecin Damien Mascret, présent sur le plateau du 19/20.

L'exemple anglais 

"On voyait des cas à droite, à gauche : cela montrait bien que le variant circulait mais cela est inquiétant […] quand on voit ce qui s’est passé en Angleterre. On est passé de 1, 2% de souche et à la fin du mois, on était à 70%. On est dans une accélération de l’épidémie", indique le spécialiste. D’après le médecin, la France se trouve aussi dans un état d’urgence car les cas pourraient quadrupler d’ici le début du mois de février.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Un test réalisé lors d\'une opération de grande envergure à Roubaix (Nord), le 11 janvier 2021.
Un test réalisé lors d'une opération de grande envergure à Roubaix (Nord), le 11 janvier 2021. (DENIS CHARLET / AFP)