Variant anglais du Covid-19 : la France pourrait voir son nombre de cas quadrupler début février

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Variant anglais du Covid-19 : la France pourrait voir son nombre de cas quadrupler début février
France 2
Article rédigé par
Damien Mascret - France 2
France Télévisions

Mardi 12 janvier au soir, les autorités sanitaires annoncent 19 753 nouveaux cas en 24 heures. Si le gouvernement veut durcir son dispositif, c’est parce qu’il craint une explosion des cas liés au variant anglais. Présent sur le plateau du 20 Heures, le journaliste et médecin Damien Mascret fait le point.

Observe-t-on une vague du variant anglais du Covid-19 sur le territoire français ? Mardi 12 janvier, une étude a révélé que sa présence était de 1%. "C’est énorme parce que 1%, c’était un petit peu ce qu’on avait à Londres début décembre. Et puis fin décembre, on était à 80%", révèle le journaliste et médecin Damien Mascret, présent sur le plateau du 20 Heures, mardi.

Londres durement touchée

D’après le journaliste, cette augmentation se note dans les cas repérés car "on avait à peu près 200 cas pour 100 000 habitants début décembre à Londres et à la fois du mois, on en avait quatre fois plus". Ainsi, si la France suit la même dynamique que son voisin, alors début février, il pourrait également y avoir trois à quatre fois plus de cas touchés par ce variant britannique. Damien Mascret conclut donc que la France se trouve dans "une situation d’urgence importante".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.