Vrai ou fake L'Union européenne avait-elle déjà prévu le pass vaccinal ?

Publié
Vrai ou Fake. L'Union européenne avait-elle déjà prévu le pass vaccinal ?
Franceinfo
Article rédigé par
L.Brisson - franceinfo
France Télévisions

Chaque soir, dans le journal de 23 Heures, l'équipe de Vrai ou Fake débusque les fausses informations. Le pass vaccinal alimente les théories fantaisistes sur les réseaux sociaux, Jean-Luc Mélenchon en a même relayé certaines. L'Union européenne aurait-elle prévu un pass vaccinal ?

En plein débat sur le pass vaccinal contre le Covid-19, Jean-Luc Mélenchon (LFI) a posté, le 24 décembre dernier, un message sur Facebook avec la légende suivante : "Révélation sur le pass vaccinal prévu par la Commission européenne dès 2019, avant la pandémie". Un texte accompagné d'une intervention de Sophia Chikirou, conseillère régionale d'Île-de-France (LFI), datant de janvier 2021 : "J'ai retrouvé un document de travail de la Commission européenne qui date de mars 2019, qui travaille sur l'idée d'un passeport vaccinal communautaire européen. [...] Je ne suis pas complotiste, rassurez-vous, je ne vais pas dire que ça a été pensé avant, mais je trouve juste que cette idée de ce passeport vaccinal cache des choses."

Un complot pour certains internautes

Dans les commentaires du post Facebook de Jean-Luc Mélenchon, candidat LFI à la présidentielle, les internautes interprètent ce message comme un complot. Quel est ce projet de passeport vaccinal européen ? Peut-on y voir un lien avec le projet de pass vaccinal du gouvernement ? Ce fameux document, évoqué par Sophia Chikirou, existe bien. C'est un document de travail pour la mise en place d'un passeport commun pour les citoyens de l'Union européenne. "Le principal but de ce projet, de ce carnet de vaccination européen, c'est la facilitation de la compréhension du schéma vaccinal. L'autre objectif c'est la continuation du schéma vaccinal d'un pays à un autre", rapporte Adina Revol, porte-parole en France de la Commission européenne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.