VIDEO. "Les vaccins ont sauvé des centaines de millions de vies", insiste Bill Gates

Le fondateur de Microsoft, qui se consacre à sa fondation, milite pour la gratuité des vaccins pour les pays les plus pauvres.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

L'épidémie de Covid-19 sera vaincue grâce aux vaccins, estime jeudi 28 janvier sur franceinfo le fondateur de Microsoft et philanthrope Bill Gates, qui se consacre à sa fondation Bill et Melinda Gates. "Les vaccins, en tout, ont sauvé des centaines de millions de vies, affirme-t-il. Maintenant que toutes ces preuves ont été montrées, j'espère que les gens vont le voir comme quelque chose de bien."

franceinfo : Vous avez investi il y a plusieurs années dans la technique de l'ARN messager qui est utilisé dans les vaccins Pfizer et Moderna. Qu'est-ce que vous dites à ceux qui s'inquiètent, qui ne veulent pas se faire vacciner et qui sont très réticents ?

Bill Gates : Comme toujours avec la médecine, il faut faire des tests de sécurité, comme dans tous les pays, des régulateurs aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et ailleurs font un travail extrêmement professionnel pour le faire. Ça prend du temps, ça frustre les gens, ça coûte très cher, mais c'est nécessaire. Même dans ce cas, beaucoup de tests ont été faits pour voir quelle était la sécurité de ces vaccins. Et moi, je suis très à l'aise avec les vaccins que nous avons aidé à mettre au point. C'est grâce à ça que l'épidémie sera vaincue. Il y a des effets secondaires qui sont extrêmement rares. On en a vu très peu. Les vaccins, en tout, ont sauvé des centaines de millions de vies. Maintenant que toutes ces preuves ont été montrées, j'espère que les gens vont le voir comme quelque chose de bien. Pas seulement pour eux-mêmes, mais pour la société en tant que telle.

Les pays riches ont tous conclu des contrats énormes avec les laboratoires. Les pays en développement sont-ils les oubliés du vaccin ?

Il y a un gros problème d'égalité de la vaccination pour tous les vaccins, même les vaccins routiniers comme le vaccin contre la pneumonie et autres. C'est pour cela que Gavi [l'Alliance pour les vaccins, l'une des organisations qui tentent d'assurer la livraison de doses aux pays défavorisés] a été créée : pour pouvoir offrir ces vaccins aux pays les plus pauvres. La Fondation Gates en fait partie. La France aussi en fait partie. Cette approche a été vue grâce à la France et au Royaume-Uni. La France a donné de l'argent récemment et on va acheter ces vaccins pour les pays en développement. On a besoin aussi d'usines. Notre fondation a payé des sociétés indiennes pour que ces pays en développement puissent recevoir ces vaccins. Mais malheureusement, il va y avoir un certain délai et on fait tout ce que l'on peut, dans notre cas, plusieurs milliards, pour réduire ce délai.

Faut-il que les vaccins soient gratuits pour les pays les plus pauvres ?

Tout à fait, c'est la raison pour laquelle la France a donné de l'argent à cet organisme. Notre fondation aussi le fait, tout comme nous le faisons pour les autres vaccins. J'appelle les dirigeants du monde entier : les pays riches peuvent se permettre de le faire. Et c'est à leur avantage parce que, à la fin de la pandémie, le monde de l'économie va revenir à la normale.

Bill Gates, fondateur de Microsoft, invité de franceinfo jeudi 28 janvier 2021.
Bill Gates, fondateur de Microsoft, invité de franceinfo jeudi 28 janvier 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)