Vidéo Didier Raoult "solidaire" du directeur général de l'AP-HM : "Il était temps", selon Martin Hirsch

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

François Crémieux, le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, a notamment été la cible de tags menaçants.

"Tant mieux, il était temps", a lancé Martin Hirsch, le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), lundi 13 septembre sur franceinfo, après le message de soutien du professeur Didier Raoult adressé au directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM). "Je n'approuve aucune menace et aucun harcèlement. Je suis donc solidaire" de François Crémieux, a affirmé l'actuel directeur de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille sur Twitter. Le directeur de l'AP-HM est devenu une cible pour les anti-pass et anti-vaccin contre le Covid 19 depuis qu'il a indiqué vouloir lancer le processus de recrutement d'un successeur au professeur Didier Raoult à la tête de l'IHU de Marseille.

"Il est important d'apaiser, de dire stop"

Martin Hirsch qui s'est dit "choqué" que Didier Raoult ait relayé sur son compte Twitter un article de France Soir, un site accusé de relayer des thèses complotistes, qui désigne certains médecins et scientifiques comme des responsables de la crise sanitaire. Le texte se termine par une allusion à la "Veuve", surnom de la guillotine. "Il n'est aucunement question d'appeler à une forme de violence physique, ni d'aucune autre forme d'ailleurs", a assuré France Soir à la suite des réactions indignées à son article.

Face à cela, le directeur général de l'AP-HP a estimé qu'il est "important d'apaiser, de dire stop". "On a tous une responsabilité à ne pas s'amuser à pas donner écho, à mettre en scène cela", a-t-il ajouté, tout en considérant qu'il ne faut plus donner la parole à Didier Raoult "pour exprimer des messages de haine ou d'incitation à la violence". Selon Martin Hirsch, "s'il rentre dans le débat démocratique humaniste, scientifique il n'y a aucun sujet pour personne".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.