Vidéo Covid-19 : tous les enseignants pourront se faire vacciner "un peu plus vite que tout le monde", selon Jean-Michel Blanquer

Publié
Article rédigé par
Radio France

"C'est forcément sur mai et juin que l'ensemble se passera", c'est-à-dire que tous les enseignants pourront se faire vacciner contre le Covid-19, sans limite d'âge, a réaffirmé le ministre de l'Éducation nationale.

Tous les enseignants pourront se faire vacciner contre le Covid-19 "un peu plus vite que tout le monde", a assuré vendredi 23 avril à franceinfo le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, alors que pour le moment ne sont concernés que les plus de 55 ans. "Cela va évidemment se passer au mois de mai, pour les prochaines vagues", a expliqué Jean-Michel Blanquer.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations en direct

"Après, c'est forcément sur mai et juin que l'ensemble se passera, un peu plus vite que tout le monde. Bien que là, actuellement, si vous avez plus de 55 ans et que vous êtes professeur, vous ne faîtes pas la queue, vous n'avez pas un rendez-vous lointain, vous pouvez le faire tout de suite", a rappelé le ministre.

Jean-Michel Blanquer a défendu la stratégie vaccinale établie par le gouvernement : "Le grand principe, c'est d'aller des plus vulnérables vers les moins vulnérables et de venir articuler une stratégie de profession. Cela a d'abord été les soignants. C'est maintenant les professeurs, qui ont une sorte de 'court-circuit' possible avec le système qu'on a mis en place pour les plus de 55 ans."

"Bientôt, il y aura les plus de 50 ans en charge des élèves en situation de handicap et de maternelle. Nous annoncerons les dates probablement très prochainement."

Jean-Michel Blanquer

à franceinfo

>"La stratégie vaccinale, c'est environ 10 millions de doses par mois. Donc, au mois de mai, entre maintenant et la fin du mois de mai, on aura encore 10 millions de doses pour l'ensemble de la population. Les choses sont en train de se dérouler. Je sais qu'il y a souvent du scepticisme sur ces questions, mais on avait dit qu'on ferait ce qu'on est en train de faire pour les plus de 55 ans. On va bientôt faire les vagues suivantes", a réaffirmé le ministre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.