Vidéo Covid-19 : "On ne sortira de cet enfer que quand on aura atteint l'immunité collective" et "ce sera par le vaccin", estime le professeur Arnaud Fontanet

Publié
Article rédigé par
Radio France

"Ce virus s'arrêtera de circuler de façon épidémique quand au moins la moitié, si ce n'est pas 67% des personnes auront été immunisées", a expliqué sur franceinfo l'épidémiologiste.

"Il faut que la population comprenne qu'on ne sortira de cet enfer dans lequel on vit aujourd'hui que quand on aura atteint l'immunité collective", a souligné le professeur Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, lundi 4 janvier sur franceinfo.

>> Covid-19 : la campagne de vaccination est en cours. Suivez notre direct.

"Cette immunisation, on ne l'aura que par l'infection au Covid-19 ou par le vaccin, rappelle l'épidémiologiste. L'infection, on l'a bien vu, à chaque fois [à chaque vague] c'est 30 000 morts et c'est insupportable d'un point de vue économique et social. Donc ça sera par le vaccin."

A partir du moment où les gens auront compris ça et qu'ils auront vu que le vaccin ne présente pas d'effets indésirables graves, je ne vois pas pourquoi ils continueraient de s'interdire de retourner à une vie normale, sociale et économique.

Le professeur Arnaud Fontanet

à franceinfo

Arnaud Fontanet a toutefois reconnu que la campagne de vaccination était "partie très lentement". Un peu plus de 500 Français ont été vaccinés depuis le 27 décembre dernier. "Je suis moi-même évidemment partisan pour que les choses aillent plus vite", a déclaré l'épidémiologiste. Mais, selon lui, "la vraie échéance ne se situe pas dans les 15 jours ou dans un mois" : "La vraie échéance, fin mars, ce serait par exemple d'être entre 5 et 10 millions de personnes vaccinées", soit "10% de la population française", a expliqué Arnaud Fontanet. Si cet objectif est atteint, "cette campagne de vaccination commencera à avoir un impact sur la circulation du virus", a-t-il assuré.

12% de la population française a été infectée

"A peu près à 12%" des Français ont été infectés par le Covid-19 depuis le début de l'épidémie, soit environ "huit millions de personnes", estime Arnaud Fontanet. "A chaque vague, 5% de personnes ont été infectées, pour faire simple. 5% lors de la première vague, et là il y en a un peu plus, parce que cette [deuxième] vague se prolonge, on est maintenant à 7%. Et 30 000 morts à chaque fois", a-t-il détaillé.

Or, "ce virus s'arrêtera de circuler de façon épidémique quand au moins la moitié, si ce n'est pas 67% des personnes auront été immunisées", a expliqué Arnaud Fontanet. "Il y a deux façons d'y arriver. Soit on fait des vagues de 5% à chaque fois, le 'stop and go', avec 30 000 morts à chaque fois. Vous en avez dix, c'est 300 000 morts. Soit vous vaccinez, et pour moi évidemment, il n'y a pas photo sur les choix à faire. Et c'est ça qu'il faut qu'on comprenne."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.