Vaccin contre le Covid-19 : les transporteurs français prêts à acheminer les 200 millions de doses

Les premières vaccinations auront lieu dans les Ehpad mi-janvier. Les doses seront transportées par des entreprises de logistique spécialisées dans la chaîne du froid et capables de les livrer en moins de 48 heures.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une livraison de doses de vaccin anti Covid-19 des laboratoires Pfizer-BioNTech au Royaume-Uni, le lundi 14 décembre 2020. Photo d'illustration. (JACOB KING / POOL)

La campagne de vaccination contre le Covid-19qui doit démarrer en France à partir de la mi-janvier dans les Ehpad, soulève encore un certain nombre de questions, notamment logistiques. Comment les 200 millions de doses de vaccins évoquées par le gouvernement - dont certaines doivent être conservées à - 80°C - vont-elles être distribuées à travers le pays ?

Éviter la casse ou la disparition

Ce n'est pas un enjeu en terme de volumes, insistent les acteurs du secteur routier. Selon leurs calculs, il ne faudra en effet que quelques centaines de camions au total pour transporter les 200 millions de doses de vaccin dans des cartons. Et même la conservation d'une partie des doses à très basse température (à - 70°C ou - 80°C) n'a rien d'un casse tête insoluble, selon Alexis Degouy, délégué général de TLF, Transport et Logistique de France : "La logistique à - 70 degrés est une logistique assez complexe et pas commune mais elle n'est pas inédite. Vous avez des professionnels, que ce soit dans le médical ou globalement dans la chaîne du froid, qui ont tous les jours des contraintes à gérer avec des températures de cette nature."

Les transporteurs spécialisés, dont certains ont déjà été contactés de façon informelle par le gouvernement, attendent maintenant le lancement officiel des appels d'offres et l'arrivée des vaccins sur le sol français. Mais tout se fera ensuite rapidement, selon Alexis Degouy.

Entre l'arrivée sur le territoire de ces vaccins et leur acheminement jusqu'au lieu de vaccination, ça peut aller très très vite, en moins de 48 heures sur une opération de ce type là.

Alexis Degouy

Le seul véritable défi aux yeux des transporteurs est donc celui de l'excellence, autrement dit éviter la casse ou la disparition de la moindre dose de vaccin lors de l'acheminement.

Transport des vaccins anti-Covid : les routiers prêts - Reportage de Raphaël Ebenstein
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.