"On dirait une pub pour des préservatifs" : l'ARS Paca lance une campagne d'affichage remarquée pour la vaccination contre le Covid-19

Après un lancement qui n'est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux, les affiches de l'Agence régionale de santé de Provence-Alpes-Côte d'Azur visant à sensibiliser les jeunes à la vaccination contre le Covid-19 vont être placardée dans toute la région.

Article rédigé par
Mathilde Vinceneux - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Trois affiches de la campagne de communication de l'agence régionale de santé de Provence-Alpes-Côte d'Azur. (ARS PACA)

L'Agence régionale de santé (ARS) en Paca a lancé une campagne de communication originale pour inciter la population à se faire vacciner contre le Covid-19. Après leur diffusion sur les réseaux sociaux, les affiches avec le message "le vaccin peut avoir des effets désirables" et des mises en scènes parfois sensuelles seront placardées dès le jeudi 8 juillet dans toute la région.

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de Covid-19

Les photos reprennent des scènes de vacances avec une famille sur la plage ou des couples qui s'enlacent sur le quai d'une gare, qui se rapprochent près de l'eau, qui s'embrassent passionnément à l'arrière d'une voiture. Ces scènes de retrouvailles interpellent les passants. "On dirait une affiche de film, ça fait très cinéma", lance une passante. "On dirait une pub pour des préservatifs, ça ne fait pas du tout campagne de vaccination, déclare une autre. Un homme et une femme en train de s'embrasser, on dirait qu'il rentrent de soirée."

Les commentaires vont bon train sur les réseaux sociaux aussi. "Ça donne chaud", commente un internaute. Les affiches ont même déjà fait l'objet d'articles dans la presse internationale. "Une pub pour les vaccins très, très française", titre par exemple le journal britannique The Independent (lien vers un article en anglais). Un groupe de lycéennes s'arrête devant la photo d'une foule en festival. "Je trouve que ce sont des bonnes affiches, affirme Matilda, 17 ans, mais je pense que pour quelqu'un qui ne veut pas se faire vacciner ça ne change pas grand-chose."

Une campagne qui vise notamment les jeunes

L'idée n'est pas de convaincre les plus réticents mais de s'adresser à ceux qui hésitent, particulièrement les jeunes. "On n'a pas arrêté de diffuser des messages qui expliquent pourquoi il faut se protéger et protéger les autres avec les gestes barrières mais aussi le vaccin, explique Philippe de Mester, directeur général de l'ARS Paca. On s'est aperçu que ce discours assez institutionnel, parfois un peu culpabilisant, porte assez peu. Donc on a réfléchi à une autre approche en se demandant comment on pouvait toucher différemment."

L'objectif pour l'ARS est toujours d'éviter une quatrième vague. Les affiches seront visibles tout l'été sur les panneaux publicitaires dans la rue mais aussi dans les bars, les restaurants et les centres commerciaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.