Covid-19 : les soignants ont profité de l'été pour se faire vacciner

Publié Mis à jour
Covid-19 : les soignants ont profité de l'été pour se faire vacciner
France 3
Article rédigé par
M.Bougault - France 3
France Télévisions

Ce mercredi 15 septembre 2021, l'obligation vaccinale entre en vigueur et les soignants font partie des professions les plus impactées par cette décision. Est-ce qu'ils se sont fait vacciner depuis l'annonce du président de la République ? Premiers éléments de réponse avec Manon Bougault, journaliste à France Télévisions, sur le plateau du 19/20 de France 3.

L'obligation vaccinale pour le personnel soignant entre en vigueur ce mercredi 15 septembre 2021. Une date butoir qui avait été décrétée par Emmanuel Macron cet été face à la poussée du variant Delta. Les soignants ont-ils profité de l'été pour se faire vacciner en masse ? "Oui les chiffres ont en effet bien évolué ces dernières semaines pour atteindre et je cite là le ministère de la Santé, des niveaux satisfaisants. Au 7 septembre, 88% des soignants avaient reçu au moins une dose de vaccin dans les hôpitaux et les EHPAD. Ils sont 94 % dans le secteur libéral. Et enfin chez les pompiers, le taux de vaccination atteint 80 %", explique Manon Bougault, journaliste à France Télévisions, sur le plateau du 19/20 de France 3.

Interdiction d'exercer si vous n'êtes pas vaccinés

Mais ces bons chiffres cachent une disparité entre les régions. Certaines affichent des taux assez bas : "ll y a des disparités sur notre territoire, en Martinique, en Guadeloupe, dans les Bouches-du-Rhône ou encore dans le Var, les chiffres de la vaccination des soignants sont assez mauvais", ajoute Manon Bougault, journaliste à France Télévisions. Si vous êtes dans le secteur libéral, ce sera l’interdiction d’exercer sous peine d’amende si vous n'êtes pas vaccinés. Enfin, si vous avez déjà eu une dose vous aurez jusqu’au 15 octobre pour recevoir la deuxième.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.