Covid-19 : le variant Delta représente 83% des nouveaux cas détectés en France métropolitaine

Dans son étude, publiée vendredi 30 juillet, l'agence sanitaire Santé Publique France pointe la prévalence du variant Delta dans les contaminations, et sa responsabilité dans la hausse des hospitalisations. Alpha et Gamma restent majoritaires en Outre-mer.  

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le variant Beta, identifié initialement en Afrique du Sud, est majoritaire sur l'île de la Réunion, ainsi qu'à Mayotte, comme ici à l'hôpital Martial Henry de Pamandzi, selon les données de Santé Publique France publiées vendredi 30 juillet.  (ALI AL-DAHER / AFP)

Détecté initialement en Inde, le variant Delta continue de progresser dans le monde et en France. À terme, il deviendra majoritaire partout dans le monde, selon Santé Publique France, qui a publié vendredi 30 juillet les résultats des dernières analyses sur les variants du virus. 

Le variant Delta est plus agressif que les précédents. En métropole, il représente 83% des tests positifs, et sa progression a fait un bond depuis la première semaine de juillet. Pour obtenir ces chiffres, Santé Publique France a compulsé les séquençages et criblages des tests postifs avec toutes les données épidémiologiques. L'agence conclut que le variant Alpha a cédé la place à Delta, le variant anglais ne représentant plus que 12% des contaminations.

Gamma en Guyane... et dans le Grand Est

Santé Publique France note une percée du variant Gamma, le brésilien, retrouvé chez 2,5% des cas positifs. Ce dernier est en hausse au mois de juillet, notamment dans la région Grand Est, dans les zones proches du Luxembourg. De nombreux rassemblements se sont tenus là-bas pour célébrer la fête nationale, fin juin. Ils sont à l'origine de clusters, qui ont propagé le virus en France et dans les zones frontalières allemandes. 

Dans les départements et régions d'outre-mer, en revanche, contrairement à la métropole, le variant anglais reste majoritaire. Cela s'explique par ce que les infectiologues appellent l'effet fondateur. Pour des variants qui ont un niveau d'agressivité, donc de transmissibilité et de gravité à peu près identique, comme c'est le cas pour les variants Alpha, Beta et Gamma, c'est le premier arrivé sur le territoire qui l'emporte. Ainsi, à Mayotte et à la Réunion, c'est la proximité avec l'Afrique du Sud qui a joué pour la prédominance du variant Beta. Pour la Guyane, frontalière du Brésil, c'est le variant Gamma qui l'emporte, avec 80% des cas. 

À la fin juillet, le variant Delta n'était pas majoritaire en Outre-Mer mais d'après les spécialistes, il va le devenir puisqu'il est plus compétitif (c'est le terme scientifique) : 60% de plus que Beta et 30% de plus que Gamma. La couverture vaccinale est aussi toujours insuffisante dans ces territoires : seulement 20% de la population a reçu une première dose en Martinique et en Guadeloupe, 25% en Guyane et à Mayotte, 41% à la Réunion au 1er août selon les derniers chiffres du ministère de la Santé.

Davantage de cas de réinfection avec Delta

La hausse des hospitalisations en France est certainement dûe au variant Delta, puisque c'est un variant plus transmissible que tous les autres. Les infectiologues estiment que la charge virale présente dans le nez et la gorge des personnes infectées par Delta est plus importante. Des données britanniques, canadiennes et singapouriennes montrent que ce variant provoque une augmentation des risques d'hospitalisation et de formes sévères. On compte aussi davantage de cas de réinfection. Une étude anglaise montre que cela arrive surtout quand l'infection initiale remonte à plus de six mois. 

La vaccination complète (deux doses, ou une seule pour le Janssen ou pour les personnes qui ont eu le Covid-19) protège bien contre le variant Delta. Pfizer et AstraZeneca sont efficaces à 79% contre les formes symptomatiques, et à 94% contre les formes graves. Santé Publique France conclut que le variant Delta représente une "menace majeure". Pour le contenir, tout dépendra de la vitesse et de l'ampleur de la vaccination. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.