Covid-19 : Jean Castex appelle "à ne renoncer à aucun levier pour inciter à la vaccination"

En visite dans un hôpital de l'Essonne, le Premier ministre a salué les initiatives locales mises en place pour inciter à la vaccination.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre Jean Castex, lors de sa visite au Centre hospitalier Sud Essonne, à Etampes (Essonne), le 20 août 2021. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Le Premier ministre a appelé "à ne renoncer à aucun levier pour inciter à la vaccination" contre le Covid-19, lors d'un déplacement au Centre hospitalier Sud Essonne à Etampes, vendredi 20 août. Une déclaration qui intervient à la veille de nouvelles manifestations contre le pass sanitaire, où environ 200 000 participants sont attendus, selon une estimation du renseignement territorial.

Jean Castex a tenu à saluer des initiatives prises par des professionnels de santé, des centres de vaccination qui "développent des équipes mobiles", des services d'aide à domicile qui "peuvent connaître des personnes isolées pas vaccinées", et même celles des collectivités territoriales qui offrent parfois "des places de cinéma, des bons de réduction" pour "viser un public jeune, des classes populaires".

Convaincre les "derniers récalcitrants"

Mais "plus on se rapproche des 100% [de personnes vaccinées], plus on touche les derniers récalcitrants, les plus durs à convaincre", a admis le Premier ministre. Il a notamment encouragé les professionnels de santé à "expliquer" l'avantage qu'il y avait à être vacciné. "La liberté de contaminer les autres, je ne sais pas trop ce que c'est", a-t-il lâché, cinglant, appelant à regarder les "chiffres écrasants" de la vaccination.

Au Centre hospitalier d'Etampes, aucun des cinq malades admis en réanimation n'est vacciné. "La preuve par l'exemple", selon le Premier ministre. "Et c'est toujours le même profil : [des malades] plus jeunes et non vaccinés", a-t-il déploré.

Le gouvernement espère toujours franchir le seuil des 50 millions de primo-vaccinés d'ici à la fin août. Plus de 46,8 millions de personnes, soit 69,8% de la population totale, avaient reçu au moins une dose de vaccin jeudi, et 40,2 millions (soit 59,9% de la population totale) disposaient d'un schéma vaccinal complet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.