Covid-19 : l'épidémie s'emballe autour des variants

Publié Mis à jour
Mardi 30 novembre, tous les indicateurs indiquent que la situation sanitaire se dégrade en France, avec notamment 47 000 cas détectés les dernières 24 heures. Un tableau assez alarmiste auquel s'ajoute désormais une grande inconnue : le variant Omicron.
France 3
Article rédigé par
P-Y.Salique, Réunion la 1ère, S.Korwin - France 3
France Télévisions

Mardi 30 novembre, tous les indicateurs indiquent que la situation sanitaire se dégrade en France, avec notamment 47 000 cas détectés les dernières 24 heures. Un tableau assez alarmiste auquel s'ajoute désormais une grande inconnue : le variant Omicron.

En une semaine, la situation sanitaire s'est fortement dégradée dans l'Hexagone : + 40% d'admissions en soins critiques, et 47 000 nouveaux cas en 24 heures, mardi 30 novembre. En métropole, plus aucun département ne se trouve sous le seuil d'alerte du taux d'incidence, et le variant Delta est omniprésent. La tension se focalise également sur le variant Omicron. Un cas a été identifié à la Réunion. L'homme contaminé, âgé de 53 ans, a séjourné au Mozambique, puis a fait escale en Afrique du Sud avant de passer par l'île Maurice. Il est aujourd'hui à l'isolement.

Huit cas suspects en métropole 

"Les voyageurs revenant de ces pays-là n'ont pas forcément de symptômes, et peuvent propager le virus de façon un peu silencieuse sans que personne ne s'en rendre compte, avant qu'il y ait des formes plus sévères qui mènent à une identification, qui va mener à un séquençage", indique le professeur Antoine Flahault, épidémiologiste et professeur en santé publique. Mercredi 1er décembre, la préfecture de Saint-Denis (La Réunion) devrait annoncer des restrictions de vols régionaux. En métropole, les résultats du séquençage de huit cas suspects en métropole sont par ailleurs toujours attendus. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.