Covid-19 : faut-il lever les brevets des vaccins ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : faut-il lever les brevets des vaccins ?
France 3
Article rédigé par
S. Guillaumin, V. Labenne - France 3
France Télévisions

Joe Biden, le président des États-Unis, a ouvert le débat sur la levée des brevets pour les vaccins contre le Covid-19, mercredi 5 mai. Une centaine de pays réclament cette mesure, comme l’Inde ou l’Afrique du Sud.

Le geste est inattendu, de la part des États-Unis qui s’y étaient toujours opposés. Mercredi 5 mai, le pays a fait savoir, par la voix de leur représentante au commerce, qu’il était prêt à renoncer aux brevets sur les vaccins. "Les États-Unis soutiennent la levée des protections de la levée intellectuelle sur les vaccins anti-Covid-19 pour aider à en finir avec la pandémie", a déclaré Katherine Tai.

Début des négociations

La proposition a été immédiatement saisie par la présidente de la Commission européenne qui y voit un moyen de s’attaquer de façon efficace à la crise sanitaire. Lever les brevets, c’est lever le secret sur la composition des vaccins, ce qui permettrait à tous les pays qui le peuvent d’en fabriquer. À terme, cela reviendrait à une meilleure protection notamment des plus pauvres, qui n’y ont pas accès aujourd’hui. Les négociations ne font que commencer, les entreprises pharmaceutiques étant, pour le moment, farouchement opposées à cette mesure.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.