Covid-19 : dans les hôpitaux, le nombre de patients non-vaccinés inquiète et agace les soignants

Publié Mis à jour
Covid-19 : dans les hôpitaux, le nombre de patients non-vaccinés inquiète et agace les soignants
France 3
Article rédigé par
F.Bouquillat, F.Daireaux, E.Marot, S.Korwin - France 3
France Télévisions

Le CHU de Bordeaux (Gironde) n’a plus de lit disponible en réanimation. La majorité des patients Covid ne sont pas vaccinés contre le virus. 

À Bordeaux (Gironde), les soignants de l’hôpital s’activent pour venir en aide aux patients. Plus un seul lit n’est disponible dans le service de réanimation, mercredi 22 décembre, où les patients Covid sont majoritaires. Sur les sept personnes hospitalisées en raison du virus, six ne sont pas vaccinées. Elles sont toutes dans un état grave, et vont rester dans l'établissement durant plusieurs semaines. 

Les soignants ne choisissent pas en fonction du statut vaccinal 

Le statut vaccinal du patient n’est jamais un critère de priorité, mais la situation commence à peser sur le moral du personnel. "Si on a pris un non-vacciné et que c’est un vacciné immunodéprimé, par exemple, qui arrive derrière, on aura juste un sentiment un peu désagréable, et on aura de la peine pour le patient derrière", confie le docteur Mathieu Acquier, médecin-réanimateur au CHU de Bordeaux.

De son côté, le professeur Alexandre Boyer, du service médecin intensive et réanimation du CHU, déclare que s’il est amené à choisir entre deux patients sur le statut vacciné ou pas vacciné, il préférait que "la vaccination soit obligatoire". "Que quelqu’un d’autre, la nation toute entière, prenne cette responsabilité, ne la laisse pas peser sur nos petites épaules", développe-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.