Covid-19 : aux Antilles, les soignants à l’heure du choix

Publié
Covid-19 : aux Antilles, les soignants à l’heure du choix
Franceinfo
Article rédigé par
C. Laronce, Martinique la 1ère - franceinfo
France Télévisions

Le 31 décembre marque la fin de la tolérance pour les soignants en Martinique et en Guadeloupe. La non-vaccination pourrait entraîner une suspension. 

Jusqu’au bout, les soignants et les sapeurs-pompiers ont manifesté en Martinique pour obtenir un sursis, face à l’obligation d’être vacciné pour exercer leur métier. Ces derniers jours, dans les rues de Fort-de-France (Martinique), ils étaient 300 pour dénoncer ce bras de fer. "Nous tenons bon et nous espérons que le combat que nous avons entamé aboutira", déclare Nadia Henri, sage-femme au CHU Trinité. 

Des entretiens avec les plus réfractaires 

Des hésitations qui mettent les établissements sous pression. Sur les 80 salariés d’un Ehpad, 20 refusent de se faire vacciner et sont en sursis. Leur direction a reçu les mises en demeure, transmises par l’Agence régionale de santé. Pour éviter le plus de départs possibles, une série d’entretiens est réalisée avec les personnels réfractaires pour tenter de les convaincre. Dans un contexte de crise sanitaire tendue, un soignant sur dix aux Antilles ne serait toujours pas vacciné.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.