À Verdun, des patients Covid suivis à distance

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

Libérer des lits tout en assurant la continuité des soins, c'est ce que permet le bracelet connecté testé à l'hôpital de Verdun (Meuse). Il assure aux patients sous oxygène, une surveillance médicale à distance. #IlsOntLaSolution 

Hospitalisée suite à une affection liée au Covid il y a un mois, Noëlle a pu rentrer chez elle au bout de quinze jours, grâce à un bracelet connecté. Elle le porte en permanence depuis sa sortie de l'hôpital de Verdun.
Relié jour et nuit à un téléphone, ce bracelet transmet au service de pneumologie, les données vitales de la patiente telles que sa saturation en oxygène, son rythme cardiaque ou encore respiratoire. Ces données sont, ensuite, transmises une fois par jour. En cas de dégradation de son état de santé, l'infirmière de l'hôpital chargée de la surveillance des patients, peut l'appeler, et décider de la revoir ou de la rediriger vers son médecin traitant. 

On m'a installé un appareil à oxygène et avec cette montre, c'est très rassurant, le jour où il y a un problème, ils vous téléphone aussitôt  

Une patiente

Des lits libérés plus vite 

Actuellement douze patients sous oxygène sont suivis à distance.  Cela permet de libérer autant de lits, pour d'autres patients, dans le service dédié au Coronavirus

Avec ce dispositif, on gagne plusieurs jours d’hospitalisations, parce que sinon on hésiterait à faire sortir des malades avec des débits en oxygène un peu élevé et pas forcément tout à fait stable

Dr Jean-Claude Cornu

Chef du service pneumologie

Le docteur Cornu a œuvré  pour l'utilisation de cet outil numérique destiné, à ce jour, aux malades du Covid. Un dispositif, baptisé Bora Band, a été développé par une société bretonne et lancé en avril 2020 en pleine première vague de l'épidémie. Aujourd'hui ils sont près de 150 médecins à le prescrire dans l'hexagone.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.