Cet article date de plus de trois ans.

Télétravail : "Il faut un accord national de façon à ce que les règles soient les mêmes pour l’ensemble des travailleurs", demande Philippe Martinez

Durant le confinement, "la très grande majorité des salariés qui travaillent chez eux ne sont pas dans le cadre normal de télétravail", a alerté le secrétaire général de la CGT, vendredi 1er mai, sur France Inter. 

Article rédigé par franceinfo - avec France Inter
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, dans les studios de France Inter. (France Inter)

Depuis le début du confinement, plusieurs millions de Français télétravaillent. "Il faut un accord national sur le télétravail de façon à ce que les règles soient les mêmes pour l’ensemble des travailleurs", a estimé Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, ce vendredi 1er mai sur France Inter.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la crise sanitaire dans notre direct

"Il faut que ce soit un accord qui donne le cadre pour tout le monde de ce que c'est que le télétravail", a affirmé Philippe Martinez.

Le télétravail, c'est tout seul à la maison, sur des horaires bien définis, avec une entreprise qui prend en charge les frais de connexion et d'électricité

Philippe Martinez

à France Inter

"Le télétravail, ce n'est pas se partager un écran entre les parents et les enfants, qui doivent travailler sur le même. Ce n'est pas travailler puis s'occuper des gosses qui sont à la maison (…) La très grande majorité des salariés qui travaillent chez eux ne sont pas dans le cadre normal de télétravail", a alerté Philippe Martinez.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.