Sarthe : la pandémie aggrave la situation des plus fragiles

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
« Je me sens pauvre. » A Allonnes, la pandémie aggrave la situation des plus fragiles
FRANCE 2
Article rédigé par
P. Issa-de-Grandi, M. Anglade, T. Mongellas, E. Pénot - France 2
France Télévisions

France Télévisions s’est rendu à Allonnes, dans la Sarthe, l’une des communes les plus pauvres de France.

Aux portes du Mans, à Allones dans la Sarthe, la pandémie de Covid-19 a renforcé la pauvreté. Dans cette commune de 12 000 habitants, la crise sanitaire a aggravé la situation des plus fragiles. "Ce maraîcher m’a donné des clémentines, des bananes pour survivre, témoigne Dominique Servant. Je me sens pauvre, avant non, maintenant oui. Je fais un repas par jour, je peux vous dire que c’est très très dur d’arriver là après plus de trente ans à travailler dans le bâtiment."

Bénéficier du plan de relance

Avec une centaine d’autres maires, Gilles Leproust (PCF) demande que les petites communes bénéficient aussi du plan de relance. Elu depuis 2008, le maire multiplie les dépenses pour lutter contre le Covid-19. Au total, à Allonnes, c’est + 11% de bénéficiaires du RSA et un chômage qui augmente. La commune enregistre aussi 50% de bénéficiaires des Restos du coeur en plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.