Solidarité : l'opération "Adopte un Maraîcher" vient en aide aux agriculteurs

Avec la fermeture des marchés pour limiter la propagation du coronavirus, les maraîchers doivent trouver de nouveaux moyens pour vendre leurs produits. Dans la ville d'Angers (Maine-et-Loire), certains ont lancé l'opération "Adopte un Maraîcher", qui essaime dans d'autres communes.

France 3

Au comptoir de la pizzeria de Frédéric Boulai, dans le centre d'Angers (Maine-et-Loire), les légumes ont, depuis quelques jours, remplacé les pizzas. Le commerce participe en effet à l'opération "Adopte un Maraîcher", dont le but est de venir en aide aux producteurs de fruits et légumes locaux, impactés par les fermetures des marchés afin de lutter contre la propagation du coronavirus. "Moi, cela ne me coûte rien et ça aide beaucoup de gens", justifie le commerçant. 

"Il faut s'aider les uns les autres"

Cette opération de solidarité en temps de confinement est partie d'Angers et essaime depuis dans d'autres communes françaises. Cette chaîne donne lieu à de drôles d'alliances, comme chez un coiffeur du centre de la ville de l'ouest de la France. "Je trouve qu'il faut s'aider les uns les autres. Mon intérêt, c'est surtout de pouvoir aider ce jeune producteur à vendre sa marchandise", confirme la gérante du salon de coiffure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Durant le confinement, il faut continuer à consommer des fruits et légumes rappelle la nutritionniste Laurence Plumey. 
Durant le confinement, il faut continuer à consommer des fruits et légumes rappelle la nutritionniste Laurence Plumey.  (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)