SNCF : remplir à nouveau les trains est-il dangereux ?

Le patron de la SNCF a appelé à l’aide. Il réclame à son tour un plan de relance pour le ferroviaire. L’épidémie aurait déjà coûté plus de deux milliards d’euros à l’entreprise.

France 2

Seul un siège sur deux peut-être occupé dans les trains depuis le 11 mai dernier, date du déconfinement en France, pour assurer la distanciation sociale. Or, le patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, fait du forcing afin que les trains soient à nouveau remplis, comme c’est le cas dans certains pays. Car la mesure coûte très cher au groupe. La SNCF estime que le système de ventilation est efficace et suffisant pour protéger les passagers.

"Un risque vraiment infime"

Le docteur Damien Mascret était, jeudi 21 mai, sur le plateau du 20 Heures pour aborder la question : "On a eu beaucoup d’études qui montraient qu’effectivement on pouvait contaminer un rang ou deux derrière et un rang ou deux rangs devant, mais c’était avant le masque, et surtout avant qu’on installe des systèmes de filtration très puissants sur les TGV, dans les avions et aussi dans les Intercités. (…) Actuellement, le risque est vraiment infime."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voyageurs munis d\'un masque en gare de Lyon, à Paris, le 7 mai 2020.
Des voyageurs munis d'un masque en gare de Lyon, à Paris, le 7 mai 2020. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)