Sécurité sociale : le déficit pour 2021 revu en légère baisse à 34,6 milliards d'euros

La situation est un peu moins drégradée que prévu en 2021, d'après le projet de budget présenté par le gouvernement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une carte Vitale et son lecteur de transmission. (MAXPPP)

Le déficit de la Sécurité sociale sera moins lourd que prévu cette année et va nettement se réduire en 2022, selon le projet de budget présenté vendredi 24 septembre par le gouvernement. En cause, les effets combinés de la reprise économique et de la sortie de crise sanitaire.

La situation est un peu moins dégradée que prévu en 2021 : la perte devrait s'élever à 34,6 milliards d'euros, au lieu des 38,5 milliards redoutés en juin, en raison de la "bonne reprise de l'activité" qui dope les recettes, précisent les ministères des Comptes publics et de la Santé. Et le solde sera "en nette amélioration" l'an prochain, à 21,6 milliards, principalement en raison de la "baisse des dépenses de crise", dont l'enveloppe est censée fondre d'environ 10 milliards en 2022.

Tests et vaccins devraient encore coûter 4,9 milliards en 2022, soit trois fois moins que les 14,8 milliards budgétés cette année (incluant aussi les surcoûts hospitaliers et arrêts de travail dus au Covid-19). Cette provision reste toutefois "estimative" et n'est pas à l'abri d'un nouveau dérapage en cas de reprise épidémique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.