Restrictions sanitaires : un assouplissement progressif ne dispense pas de l’obligation des gestes barrières

Publié
Restrictions sanitaires : un assouplissement progressif ne dispense pas de l’obligation des gestes barrières
FRANCE 3
Article rédigé par
L. Bazizin - France 3
France Télévisions

D’autres allègements des restrictions sanitaires sont en vigueur à compter de ce mercredi 16 février. Le journaliste Luc Bazizin fait le point sur le plateau du 12/13 de France 3.

"Une impression de lumière surgit au bout de ce long tunnel de restrictions diverses", annonce Luc Bazizin sur le plateau du 12/13. "Dès aujourd’hui, boire un café debout au comptoir est à nouveau autorisé, manger du pop-corn dans une salle de cinéma, un sandwich dans un stade, un train ou même un avion est également possible. On peut également se réjouir de la reprise des concerts debout", indique le journaliste, en direct sur France 3. Ces autorisations ne dispensent pas de l’obligation des gestes barrières et de la présentation du pass vaccinal.

Le télétravail reste recommandé

Divers changements interviennent en entreprise également, avec "la possibilité d’organiser des réunions en présentiel, même si le télétravail reste recommandé et les pots entre collègues seront à nouveau autorisés", ajoute Luc Bazizin. Tous ces assouplissements sont bien entendu liés à une amélioration de la situation sanitaire. S’agissant des prochaines étapes pour la levée des restrictions, "à l’école, les mesures sanitaires seront progressivement levées entre le 21 février et le 7 mars", signale le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.