Reprise du football en Angleterre : "C’est un plaisir de retrouver l’odeur de la pelouse", pour le capitaine des Bleus Hugo Lloris

Ce vendredi 19 juin, Tottenham reçoit Manchester United, à 21h15 en Premier League anglaise. L'occasion pour le gardien de Tottenham et de l'Équipe de France de regoûter au terrain.

Hugo Lloris contre Manchester United avec Tottenham
Hugo Lloris contre Manchester United avec Tottenham (ANDY RAIN / EPA)

"C’est un plaisir de retrouver les terrains, l’odeur de la pelouse, de retrouver le contact du sol, de la prise de balle. Ces sensations-là, quel que soit l’âge (...) c’est toujours un bonheur et un plaisir", reconnaît jeudi18 juin, le gardien de l’équipe londonienne de Tottenham et capitaine de l’équipe de France de football, Hugo Lloris.

Il y a le goût de la compétition qui manque Hugo Lloris

Dans quelques heures, vendredi, il reçoit les Reds de Manchester United, après plus de trois mois sans jouer, pour cause d’épidémie de coronavirus. Un match décisif dans la course à la qualification pour la prochaine Ligue des Champions. "C’est que du plaisir, car rester aussi longtemps sans pouvoir travailler, c’est un peu embêtant. C’est la première fois que ça m’arrive pendant aussi longtemps. C’est bien de reprendre les entrainements, mais il y a le goût de la compétition qui manque. Et cela, on ne peut pas le trouver ailleurs. Il a fallu rester patient."

Le football, nous sommes dedans depuis qu’on marche. Rien ne remplace la compétition, ce petit côté inconnu avant chaque rencontre, d’aller d’un match à l’autre, de passer par tous les états, de la satisfaction à la déception.Hugo Llorisà franceinfo

Lorsqu’on a ce rythme depuis un certain nombre d’années, c’est vrai que couper aussi longtemps nous pousse à nous rattacher à de vraies valeurs comme la famille", ajoute Hugo Lloris.

Le capitaine de l’équipe de France raconte que les trois mois d’interruption sont "passés vite" : "Les cinq premières semaines, je suis resté confiné à la maison. J’étais plus accès sur la condition physique, pour perdre le moins de masse musculaire possible. Il fallait travailler le cardio, faire du travail de prévention, faire du renforcement musculaire.'' ''J’ai repris le ballon au bout de cinq semaines, poursuit le capitaine des Bleus. Lorsque nous avions l’autorisation de nous entrainer au centre d’entrainement avec des séances individuelles. Ensuite, à l’image de ce qu’on fait lors d’une pré-saison : on reprend tout à zéro, on répète les gammes pour retrouver des bonnes sensations."

Un match très important... sans spectateurs

Ce choc, vendredi soir, contre Manchester United, est très important : "Le hasard du calendrier fait que nous jouons un match décisif pour la suite du championnat, pour lancer le sprint final, explique le gardien de l'Equipe de France. Cela va être un grand match, il va falloir être à la hauteur d’entrée. Malgré le fait que ce soit à huis-clos, on sait qu’à travers les caméras, il va y avoir des millions de téléspectateurs". Coup d'envoi à 21h15 vendredi soir.