Rentrée des classes : inquiétudes après les fêtes

Lundi 4 janvier, des millions d’enfants ont fait leur rentrée des classes après les fêtes de fin d’année. Les syndicats d’enseignants regrettent l’absence d’un renforcement des mesures sanitaires. 

France 2

12 millions d’élèves ont retrouvé leur classe, lundi 4 janvier, lors d’une rentrée jugée à risque par les syndicats d’enseignants, en raison de l’impact des fêtes de fin d’année sur la circulation du virus. À Lille (Nord), la plupart des parents d’élève d’une école primaire restent confiants. "Les précautions sont prises, il faut continuer à vivre aussi", constate un père de famille. "Les consignes sanitaires sont très bien respectées, la distanciation physique, le port du masque, le lavage des mains régulier, donc ça nous rassure beaucoup déjà", estime une mère de famille. 

La rentrée aurait-elle dû être décalée ?

Les précautions prises en novembre dernier restent inchangées : le matin, les enfants ne se regroupent pas et montent directement dans leur classe. Mais le directeur reste inquiet : "C’est vrai qu’avec tout le brassage qu’il y a eu pendant les fêtes, on peut être un peu inquiet, il aurait sans doute été plus sage de laisse une semaine les enfants à la maison", explique Patrick Capelle. Un avis partagé par le représentant syndical de l’école, qui estime que le protocole aurait pu être renforcé à l’approche d’une troisième vague. Les syndicats réclament davantage de moyens et lancent un appel national à la grève le 26 janvier prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Rentrée des classes : inquiétudes après les fêtes
Rentrée des classes : inquiétudes après les fêtes (FRANCEINFO)