Rapatriement des Français de Wuhan : deux cas négatifs après suspicion

Après leur rapatriement de Wuhan (Chine) jusqu'en France, vendredi 31 janvier, deux Français avaient été hospitalisés après une suspicion de coronavirus. Finalement, les analyses sont négatives. 

FRANCE 2

Soulagement. Vendredi 31 janvier, plus de 180 Français ont rejoint Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône). Pendant 14 jours, ils seront placés en isolement au sein d'un centre de vacances. Deux Français ont néanmoins été hospitalisés à l'Institut hospitalier universitaire de Marseille (Bouches-du-Rhône). Ils présentaient des symptômes de coronavirus. Les tests se sont finalement révélés négatifs, comme l'annonce la journaliste Alexandra Lay en duplex de l'établissement. "Ces deux ressortissants ne sont effectivement pas contaminés par le coronavirus", indique-t-elle.

Un maximum de précautions sont prises

Avant de découvrir les résultats, ces derniers ont été placés dans des chambres ultrasécurisées. "Ici, un maximum de précautions sont prises. La pression de l'air est inférieure à celle de l'atmosphère pour empêcher que de l'air de ces chambres ne s'échappe. Le personnel soignant doit quant à lui obligatoirement passer par un sas de sécurité. À leur arrivée, ces deux patients présentaient des signes de rhinopharyngite. Des prélèvements ont été effectués. Les tests sont donc négatifs. Mais ces deux ressortissants ne retourneront pas dans la nature", conclut Alexandra Lay.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passagers à l\'aéroport de Wuhan (Chine), le 3 avril 2008.
Des passagers à l'aéroport de Wuhan (Chine), le 3 avril 2008. (AFP)