Prix des tests : comment ça se passe ailleurs ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Prix des tests : comment ça se passe ailleurs ?
franceinfo
Article rédigé par
Florent Boutet - franceinfo
France Télévisions

Face à la crise du Covid-19, des voix s’élèvent pour dénoncer le recours aux tests systématiques au détriment du vaccin obligatoire pour assister à des événements ou des lieux publics. En France, cette vérification est gratuite. Mais qu’en est-il dans les autres pays ?

En France, les tests antigéniques et PCR pour détecter le Covid-19 sont gratuits. Mais qu’en est-il dans les autres pays ? Le point aux États-Unis, en Allemagne et en Italie. Aux États-Unis, tout dépend de son empressement. Pour un test dit de “convenance”, pour voyager ou pour aller à un concert avec un délai garanti entre 48 ou 72 heures, il faut se rendre dans un laboratoire privé et payer entre 60 et 150 euros. Mais pour les Américains qui ne sont pas pressés et assurés, ils peuvent se rendre dans un laboratoire et faire un test remboursé, mais le résultat se fera attendre : entre trois et quatre jours en moyenne. Pour les 11 millions d’Américains non assurés, le test sera remboursé par l’État fédéral, mais il s’agira du test basique, sans garantie de délai.

Incitation à la vaccination en Allemagne

En Allemagne, les antigéniques sont gratuits, mais le test PCR coûte en moyenne 50 euros et peut monter jusqu’à 120 euros si on veut le résultat dans la journée. Ce prix prohibitif n’est pas le fruit du hasard. Il est fait pour dissuader les gens de voyager et pour inciter à la vaccination qui, elle, est gratuite. Enfin, en Italie, les tests sont payants et ne sont pas remboursés. Leur prix varie de 22 euros pour un test antigénique jusqu’à une soixantaine d’euros pour un test PCR à résultat rapide. Pour avoir accès à des tests gratuits, il faut se rendre dans les gares ou les aéroports et prendre certaines liaisons régionales particulièrement fréquentées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.