Présidentielle 2022 : Jean Castex lance une instance de dialogue avec les partis politiques et les candidats

Le Premier ministre avait annoncé le 27 décembre l'instauration d'une commission sur l'organisation de l'élection présidentielle, dont les deux tours sont prévus les 10 et 24 avril. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean Castex et Gérald Darmanin à Paris, le 11 janvier 2022. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Faire en sorte que la campagne présidentielle se passe pour le mieux, malgré la crise sanitaire. C'est l'objectif du Premier ministre, qui a installé mardi 11 janvier une instance de dialogue avec les partis politiques. A trois mois du premier tour, Jean Castex a organisé cette réunion par visioconférence avec les chefs de partis politiques, les candidats déclarés à l'élection présidentielle, en présence du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

>> Suivez toute l'actualité sur le Covid-19 dans notre direct

Tout en rappelant qu'il "ne comptait pas s'immiscer dans les travaux de cette commission", le chef du gouvernement a annoncé aux participants que le conseiller d'Etat Jean-Denis Combrexelle présiderait cette instance, a indiqué son entourage. Ce haut fonctionnaire a d'ailleurs souligné qu'il n'avait "pas de pouvoir de décision mais de concertation", a précisé la même source.

Des frais de campagne plus importants

Les questions des participants ont porté notamment sur la possibilité de disposer de deux procurations, une option que le ministre de l'Intérieur a écartée en rappelant que cette dérogation qui avait été mise en place lors des élections régionales et départementales de 2021 n'avait pas été reconduite par le Parlement en vue de la présidentielle.

Elles ont aussi concerné la prise en compte des frais de campagne liés au Covid-19, qui exige pour certains des salles plus grandes et la distribution de masques.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.