Port du masque dès 6 ans : "On fait retomber sur les enfants la non volonté des adultes qui refusent la vaccination", dénonce un infectiologue

Selon Jean-Paul Stahl, infectiologue et professeur émérite de maladies infectieuses au CHU de Grenoble, les conséquences psychologiques du port du masque sur les enfants peuvent être importantes.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une petite fille porte un masque. (NICOLAS CREACH / MAXPPP)

"On fait retomber sur les enfants la non volonté des adultes qui refusent la vaccination", dénonce samedi 1er janvier sur franceinfo Jean-Paul Stahl, infectiologue et professeur émérite de maladies infectieuses au CHU de Grenoble, alors que le port du masque va devenir obligatoire dans de nombreux lieux publics à partir de 6 ans, selon un décret du vendredi 31 décembre publié ce samedi au Journal officiel.

>> DIRECT. Covid-19 : les cas recensés multipliés par quatre en quatre jours en Guadeloupe

Jusqu'à présent, l'obligation de porter un masque ne concernait les enfants qu'à partir de 11 ans. "Il faut être conscient qu'on leur fait porter pour protéger les adultes qui refusent la vaccination", selon l'infectiologue. "C'est un choix de société."

Jean-Paul Stahl estime également que "les conséquences psychologiques sur les enfants peuvent être importantes": Il ajoute que "si ce n'est que temporaire, les dégats ne seront probablement pas énormes". "Si c'est quelque chose qui est appelé à durer, il y aura certainement des conséquences importantes pour les enfants", conclut le Pr Stahl.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.