Pass vaccinal : les agressions contre les élus se multiplient

Publié
Pass vaccinal : les agressions contre les élus se multiplient
Franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Le pass vaccinal sur lequel planche les parlementaires pourrait susciter des violences. Le garage de Pascal Bois, député LREM, a été incendié.

"Voter non" et "Ça va péter" ! Voilà les inscriptions découvertes par le député de l'Oise, Pascal Bois, sur l'un des murs de sa maison. Des menaces visiblement en référence au pass vaccinal actuellement examiné au parlement. Le garage personnel du député LREM a été endommagé par un incendie dans la nuit du mardi 28 décembre. "Il y a une forme de colère, mais il y a d'autres moyens. On a le droit en démocratie de ne pas être d'accord, mais il y a d'autres moyens de s'exprimer", témoigne Pascal Bois.

Gérald Darmanin demande un renforcement de la protection des élus

Le 19 décembre dernier, Pascal Bois avait déjà reçu des menaces de mort dans un courrier contenant une balle. D'autres députés de l'Oise ont reçu le même type de courrier. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a demandé au Préfet de renforcer la protection des élus. Pascal Bois a porté plainte et le parquet de Senlis (Oise) a été saisi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.