Mouvement anti-pass sanitaire : le pari de Florian Philippot, qui veut profiter de la discrétion du RN

L'ancien numéro deux du Front national n'hésite pas à parler "d'apartheid" pour qualifier la situation actuelle en France et veut surfer sur le mouvement de contestation contre le pass sanitaire.

Article rédigé par
Hadrien Bect - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Florian Philippot dans une manifestation anti-pass sanitaire, à Paris, le 31 juillet 2021. (BERTRAND GUAY / AFP)

Florian Philippot est présent à chaque manifestation contre le pass sanitaire : quasiment quatre ans après avoir quitté le Front national, l'ancien bras droit de Marine Le Pen se veut en pointe du mouvement et tente un retour avec des prises de positions radicales. Il veut également profiter de la discrétion du Rassemblement national sur le sujet sanitaire.

>> Manifestations contre le pass sanitaire : suivez notre direct

Florian Philippot se dit donc contre le pass sanitaire, contre ce qu'il nomme la "dictature", voire "l'apartheid". Avec son mouvement Les Patriotes, il est à l'origine de l'un des trois rassemblements contre le pass sanitaire attendus samedi 14 août à Paris. Et il veut désormais "tout rouvrir", lui qui plaidait l'année dernière pour "tout fermer". "Je me suis fourvoyé", reconnaît-il aujourd'hui. 

Occuper un espace laissé libre par le RN

"Il s'est radicalisé", tacle un de ses anciens collègues au FN. Un changement de position en tout cas porteur. En pointe dans les manifestations, hyperactif sur les réseaux sociaux, l'ancien numéro deux du FN promet que son parti Les Patriotes atteindra les 30 000 adhérents d'ici la fin du mois, contre 2 000 il y a un an et demi. De quoi financer la logistique de ses rassemblements. Florian Philippot a par ailleurs annoncé sa candidature à la présidentielle de 2022, lui qui n'a plus de mandat aujourd'hui.

Le pari de l'ancien eurodéputé est de surfer sur une vague que le RN normalisé n'a pas voulu prendre. Autour de Marine Le Pen, certains s'inquiètent. Ce n'est pas un hasard si plusieurs maires RN ont indiqué cette semaine qu'ils ne feraient pas contrôler le pass sanitaire par leurs polices municipales. D'autres élus, comme Thierry Mariani, ont appelé ces dernières heures à aller manifester.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.