Manifestations contre le pass sanitaire : un pharmacien traité de "collabo" à Montpellier

Des manifestants mobilisés contre l'extension du pass sanitaire ont vivement conspué, samedi, un pharmacien qui réalisait des tests dans la rue.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes manifestent contre l'extension du pass sanitaire, à Paris, le 31 juillet 2021. (GEORGES GONON-GUILLERMAS / HANS LUCAS / AFP)

Un pharmacien réalisant des tests de dépistage au Covid-19 dans la rue a été pris à partie, samedi 31 juillet, lors d'une manifestation anti-pass sanitaire, à Montpellier, dans l'Hérault. Il a été vivement hué et traité d'"assassin" et de "collabo" par les manifestants. La tente de dépistage a été prise pour cible, rapporte le quotidien régional Midi librequi publie une vidéo de l'événement.

La mobilisation contre l'extension du pass sanitaire était particulièrement forte dans le chef-lieu de l'Hérault. Plus de 8 500 personnes y ont défilé, selon les services de la préfecture. Le rassemblement, porté par les mots-dièses #manif31juillet et #PassDeLaHonte sur les réseaux sociaux, a fédéré des manifestants anti-pass sanitaire, anti-vaccins ou anti-confinement, aux revendications protéiformes. 

La manifestation se déroulait pacifiquement, puis s'est tendue à l'approche de cette officine située rue Maguelone,explique Midi libre. Des manifestants ont bien tenté de raisonner les participants agressifs du cortège, rapporte le quotidien. Mais face aux huées et après quelques coups portés sur la toile de la tente, le personnel médical a replié la structure, poursuit le journal. Dans d'autres villes, comme à Paris, ce sont des journalistes, notamment une équipe de l'AFP, qui ont été la cible de crachats et d'insultes. 

"Nous ne céderons rien", assure Gabriel Attal

L'incident a fait réagir dans la soirée le porte-parole du gouvernement et le ministre de la Santé sur Twitter : "Ce pharmacien, chaque matin depuis un an et demi, se lève malgré la fatigue pour protéger et soigner vos parents, vos proches, vos voisins. Et même vous, qui l'insultez toute honte bue, s'il le fallait un jour", a réagi Olivier Véran"Leur projet ? Le chaos. Leur cible ? Ceux qui nous protègent. Leur méthode ? L'intimidation, la violence. A ceux-là, nous ne céderons rien", a déclaré Gabriel Attal, ajoutant : "Un immense merci à tous les pharmaciens" et à "tous les soignants mobilisés au cœur de l'été pour nous protéger."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.