Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : les autorités veulent lutter contre les faux pass sanitaires

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Covid-19 : les autorités veulent lutter contre les faux pass sanitaires
Covid-19 : les autorités veulent lutter contre les faux pass sanitaires Covid-19 : les autorités veulent lutter contre les faux pass sanitaires (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - M. Septembre, E. Prigent, L. Chaussoy, M. Czaplicki, A. Remond, L. Fourcault de Pavant, K. Le Bouquin, P. Limpens
France Télévisions

Emmanuel Macron a annoncé l’extension du pass sanitaire dans son allocution, lundi 12 juillet. Depuis, les autorités tentent de lutter contre les faux qui circulent sur la toile. Ces derniers représentent un véritable marché.

Sur internet et notamment sur les réseaux sociaux, des faux pass sanitaires sont régulièrement proposés. Certains vendeurs prétendent les obtenir auprès de relations dans le monde médical. Les équipes de France Télévisions ont contacté un homme qui en vend pour 200 euros. Il affirme n'avoir besoin "que de la carte d'identité et de la carte vitale" pour cela. Certaines personnes déboursent jusque 500 euros pour obtenir les faux pass.

De lourdes sanctions encourues

D'autres tentent leur chance auprès d'homonymes pour copier leur QR code. "Un inconnu m'écrit, en disant s'appeler comme moi, et en me demandant si je me suis fait vacciner, et de lui partager mon QR code le cas échéant", raconte un homme. Pas de chance, ce dernier est médecin, et a refusé l'offre. Pour le vendeur, comme pour l'acheteur, le délit est passible de trois ans de prison et de 45 000 euros d'amende, pour faux et usage de faux. Les autorités espèrent que les sanctions seront dissuasives.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.