Covid-19 : les faux pass sanitaires dans le viseur des autorités

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : les faux pass sanitaires dans le viseur des autorités
France 2
Article rédigé par
M.Septembre, E.Prigent, L.Chaussoy, M.Czaplicki, A.Remond, L.Fourcault de Pavant, K.Le Bouquin, P.Limpens - France 2
France Télévisions

L'extension du pass sanitaire a déclenché une ruée vers les vaccins, mais aussi vers les faux certificats. Il serait assez simple d'en trouver sur internet. Les autorités misent, elles, sur des sanctions dissuasives. 

Sur les réseaux sociaux, les annonces proposant de faux pass sanitaires foisonnent. Certains vendeurs prétendent les obtenir auprès de relations dans le monde médical. Les équipes de France Télévisions ont contacté un homme, qui en vend pour 200 euros. Il affirme n'avoir besoin "que de la carte d'identité et de la carte vitale". Certaines personnes déboursent jusque 500 euros pour obtenir les faux pass. 

Trois ans de prison et 45 000 euros d'amende

D'autres tentent leur chance auprès d'homonymes pour copier leur QR code. "Un inconnu m'écrit, en disant s'appeler comme moi, et en me demandant si je m'étais fait vacciner, et de lui partager mon QR code le cas échéant", raconte un homme. Pas de chance, ce dernier est médecin, et a refusé l'offre. Pour le vendeur comme pour l'acheteur, le délit est passible de trois ans de prison et de 45 000 euros d'amende, pour faux et usage de faux. Les autorités espèrent que les sanctions seront dissuasives. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.