Covid-19 : le Conseil des ministres examinera le pass vaccinal dès le lundi 27 décembre, annonce Gabriel Attal

Le gouvernement va se réunir plus tôt que prévu pour présenter son texte transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. Il vise ainsi une adoption "dès la première quinzaine du mois de janvier".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, le 15 décembre 2021. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS)

Le gouvernement a décidé d'accélérer la mobilisation contre le variant Omicron, qui concerne déjà "plus d'une contamination sur trois" à Paris. Mardi 21 décembre, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé qu'un Conseil des ministres extraordinaire se tiendrait lundi 27 décembre pour adopter plus rapidement le pass vaccinal, voulu par l'exécutif pour augmenter le nombre de doses injectées en France contre le Covid-19 et son nouveau variant.

Le gouvernement avait initialement prévu de valider le projet de loi sur le pass vaccinal le 5 janvier pour une "adoption définitive avant la fin du mois de janvier". Cette présentation avancée "permettra au Parlement d'être en situation d'examiner ce texte dès la semaine prochaine, entre Noël et le jour de l'an", a encore précisé Gabriel Attal. Le gouvernement vise une adoption du texte "dès la première quinzaine du mois de janvier".

Vendredi, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé qu'un projet de loi serait présenté "début janvier" pour transformer le pass sanitaire en pass vaccinal, un test négatif ne suffisant plus pour entrer dans les lieux soumis au pass (restaurants, musées, cinéma, etc.). L'instauration d'un pass sanitaire avait soulevé des débats houleux au Parlement qui a prolongé en novembre ce pass jusqu'au 31 juillet 2022.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.