Covid-19 : "Il faudra un jour faire payer les meneurs du mouvement anti-vax pour le temps qu’ils nous ont fait perdre", estime un médecin 

Le médecin généraliste Jérôme Marty dénonce le retard induit par le mouvement antivax dans la lutte contre le coronavirus et s'inquiète de futures "catastrophes" "probablement" provoquées par ce retard.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le dirigeant du parti Les Patriotes Florian Philippot prend la parole lors d'une manifestation contre le pass sanitaire, le 7 août 2021 à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

"Il faudra un jour faire payer les meneurs du mouvement antivax pour le temps qu'ils nous ont fait perdre", a estimé le médecin généraliste et président de l’UFML (Union française pour une médecine libre) Jérôme Marty samedi 21 août sur franceinfo, alors que les manifestants contre le pass sanitaire défilent pour le sixième samedi consécutif. Le médecin a également dénoncé "les algorithmes de Facebook" qui contribuent selon lui à diffuser des fausses informations.

"Il faut expliquer, expliquer, expliquer encore"

Jérôme Marty

à franceinfo

franceinfo : Faites-vous de plus en plus face à des patients qui se font vacciner à reculons ?

Jérôme Marty : Je rencontre effectivement des patients qui viennent se faire vacciner, presque par désespoir de cause. Ceux-là, il faut discuter avec eux. Et puis, progressivement, on arrive à leur faire comprendre pourquoi il faut se faire vacciner et pourquoi ils se font souvent de mauvaises idées sur cette vaccination. Ça prend du temps, mais on y arrive. Dans 90 % des cas, on y arrive. Ces patients-là sont inquiets à la base, ont eu une histoire personnelle avec la médecine qui fait que souvent, ils ont cette inquiétude qui prend le dessus. Comme ils sont inquiets, ils vont sur Internet chercher des renseignements et bien souvent, ils tombent dans le piège des idées complotistes avec le jeu des algorithmes de Facebook qui ne leur fournit que des infos qui sont défectueuses.

Comment arrivez-vous à déconstruire ces discours alors que ce sont des fausses informations ?

En étant très factuel et en comprenant le doute que peut avoir la personne en discutant avec elle, en lui montrant pourquoi ces idées sont de fausses idées et pourquoi ce vaccin a montré un immense bénéfice comme on n'en avait jamais connu avec d'autres vaccins.

"La violence devient réelle."

Jérôme Marty

à franceinfo

À Saint-Orens-de-Gameville, tout près de Toulouse, un centre de vaccination a été vandalisé cette semaine. Vous avez aussi subi des menaces de mort. Qu’est-ce ce que cela vous inspire?

Ça m'inspire que la violence devient réelle. Avant, on était sur une violence qui était surtout sur les réseaux, et puis là, on voit bien que on se rapproche de plus en plus de violence physique. Ça nous inquiète. Nous voyons aussi qu’un certain nombre de personnes qui sont des meneurs du mouvement antivax ont eux, pour le coup, d'immenses conflits d'intérêts, qu'ils soient économiques ou politiques. Ils n'ont absolument aucun intérêt à ce que cette crise se termine. Je crois qu'il faut qu'on ait le courage de les nommer, les Philippot, Lalanne, Bigard, etc. Il y a en gros une galaxie de 10, 15 personnes qui fomentent comme ça des troubles, qui envoient des fake news. Il faudra un jour les entendre et certainement les pénaliser, les faire payer du temps qu'ils nous ont fait perdre et probablement des catastrophes qu'ils ont provoqués par les retards induits.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.