Pandémie : les supermarchés victimes de la panique des Français

Les autorités politiques le répètent, il n’y a aucun risque de pénurie ou de rationnement. Pourtant, les Français se précipitent dans les grandes-surfaces.

France 2

Bousculade à l’entrée d’un supermarché de Paris où comme partout en France, les clients rentraient soit à petit groupe, soit en patientant à bonne distance les uns des autres. Des files d’attente générées d’un côté pour éviter les foules confinées à l’intérieur, et de l’autre, provoqué par un certain nombre de clients qui anticipent un confinement.

« Je préfère être prévoyante »

« Je n’ai pas peur de la pénurie, parce que je pense que les magasins sont approvisionnés, mais je préfère être prévoyante, ayant des enfants », justifie une femme avec son cadis. À Montpellier, à Rennes ou encore à Besançon, les situations se ressemblent. Mais pour certains : « Moi, je ne suis pas là pour faire du surplus de papier-toilette, je suis surtout là pour mes bêtes. J’ai 24 chats, donc il faut qu’ils mangent », explique une consommatrice.

Un client d\'un supermarché de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine) fait face à des rayons partiellement vides, le 2 mars 2020, lors de l\'épidémie de coronavirus Covid-19.
Un client d'un supermarché de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine) fait face à des rayons partiellement vides, le 2 mars 2020, lors de l'épidémie de coronavirus Covid-19. (AFP)