Orly : la quiétude retrouvée des riverains de l’aéroport

Depuis le 1er avril, plus aucun avion n’atterrit ni ne décolle de l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne), près de Paris. Une situation exceptionnelle qui permet aux riverains de dîner dans le jardin sans les nuisances sonores habituelles, par exemple.

FRANCE 2

Il y a comme un air de campagne à quelques centaines de mètres seulement des pistes de l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne). Pourtant, avant la fermeture de l’aéroport, la vie au pied des pistes était bien plus bruyante. Le contraste est saisissant. Les riverains témoignent d’un bien-être retrouvé. Un foyer retrouve les joies simples d’un moment en extérieur. En période de pointe, un avion survole leur pavillon toutes les deux minutes. Équipé d’un sonomètre, il mesure le silence, ce jour-là à 37 dB. "Avec le passage de l’avion, on est entre 70 et 80 dB", affirme Luc Offenstein, un habitant, sonomètre en main.

Les compagnies aériennes espèrent une réouverture le 26 juin

Des décibels qui volent jusqu’à trois ans de vie en bonne santé aux riverains d’Orly, selon les scientifiques. Le maire de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne), commune limitrophe, apprécie lui aussi cette quiétude retrouvée. Les compagnies aériennes, quant à elles, font pression pour que l’aéroport reprenne son activité dès le 26 juin. Une perspective inenvisageable, selon l’édile Didier Gonzales. En attendant un arbitrage du gouvernement, les riverains profitent de ce qui est peut-être leur dernier mois de tranquillité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les avions cloués au sol à l\'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, le 16 avril 2020. 
Les avions cloués au sol à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, le 16 avril 2020.  (YANN CASTANIER / HANS LUCAS / AFP)