De nouveaux incidents en banlieue parisienne, une école endommagée par un incendie à Gennevilliers

La police a été visée par des tirs de feux d'artifice lors d'incidents qui ont éclaté à Nanterre et Villeneuve-la-Garenne, où l'accident d'un motard samedi soir impliquant un véhicule de police a provoqué des tensions ces dernières nuits.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Troisième nuit d'incidents à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), le 21 avril 2020.  (AMAURY BLIN / HANS LUCAS / AFP)

Des incidents sporadiques ont éclaté dans plusieurs quartiers des Hauts-de-Seine dans la nuit du mardi 21 au mercredi 22 avril, a indiqué la préfecture du département. La police a été visée par des tirs de feux d'artifice à Nanterre et Villeneuve-la-Garenne, où l'accident d'un motard samedi soir impliquant un véhicule de police a provoqué des tensions ces dernières nuits.

Les incidents ont été globalement de plus faible intensité par rapport aux nuits précédentes, selon la préfecture. Les faits les plus graves ont eu lieu à Gennevilliers, où l'école primaire Paul-Langevin a été touchée par un départ de feu rapidement maîtrisé. "Le bureau de la directrice a été détruit et deux salles ont été endommagées", précise la préfecture. L'incendie, dont les circonstances restent floues, a eu lieu "en dehors de la zone des violences urbaines", souligne-t-elle.

L'accident de ce motard, en plein confinement, a rapidement enflammé les réseaux sociaux, alimentés par des vidéos de témoins dénonçant une "bavure" policière, et provoqué des échauffourées dans la ville le soir même avant de s'étendre à d'autres quartiers de banlieue parisienne à partir de dimanche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.