Cet article date de plus d'un an.

Montpellier : un coiffeur verbalisé pour avoir continué à couper les cheveux de ses clients

Le coiffeur et les clients présents ont été verbalisés. En cas de récidive, le coiffeur risque une fermeture administrative, explique France Bleu Hérault. 

Article rédigé par
avec France Bleu Hérault - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Ciseaux et peignes sur une table (illustration). (CASSI ALEXANDRA / MAXPPP)

Un coiffeur a été verbalisé samedi 18 avril à Montpellier, pour avoir ouvert son salon malgré le confinement, rapporte France Bleu Hérault. Ses clients présents lors du contrôle ont eux aussi été sanctionnés.

Un de ses clients a été contrôlé par les policiers, sans son attestation de déplacement. Il a alors répondu s'être "rendu chez le coiffeur", pour justifier de sa sortie. Les policiers se sont ensuite rendus devant le lieu indiqué, près de la gare Saint-Roch et ont trouvé rideau baissé. A l'intérieur, six personnes attendaient de se faire couper les cheveux.

Les clients avaient bien tous leur attestation, motivée pour "achat de première nécessité", mais cela ne leur a pas permis d'éviter l'amende. Le gérant lui, a reçu une amende pour "ouverture sans autorisation".

Si le coiffeur récidive, son salon pourrait faire l'objet d'une fermeture administrative, d'une durée de trente jours. Les enquêteurs ne savent pas si l'artisan exerçait illégalement depuis plusieurs jours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.