Mayotte : "Le discours des autorités est irresponsable et mensonger"

La situation liée au coronavirus reste critique à Mayotte, raison pour laquelle le déconfinement n'a pas été levé. Estelle Youssouffa, présidente du collectif des citoyens de Mayotte, est l'invitée du 23 heures.

La ministre des Outre-mer a annoncé des moyens supplémentaires envoyés à Mayotte. Est-ce que ce sont des annonces qui vont dans le bon sens ? "Les renforts ? La ministre de l'Outre-mer a parlé d'augmenter la capacité des lits en réanimation pour monter à 38 lits pour 400 000 habitants… pour vous situer un peu les choses, c'est quatre fois moins qu'en métropole et ça, ce sont les renforts annoncés. Alors qu'au début de l'épidémie, la directrice de l'ARS de Mayotte, Dominique Voynet, nous a dit qu'on était monté en capacité avec 50 lits. Les autorités n'ont pas tenu leurs engagements", déplore Estelle Youssouffa. "Là, on nous annonce des renforts qui sont moindres que les promesses faites. On n'y croit pas du tout à Mayotte, on sait qu'on est un désert médical (…) il n'y a quasiment pas de médecin de ville et le discours que tient les autorités est irresponsable et quasiment mensonger", s'insurge-t-elle.

Recours devant le conseil d'Etat

Les autorités ont pourtant annoncé l'arrivée d'un hôpital de campagne ? "Non, ce seront des équipements semblables à un hôpital de campagne, mais seulement des lits supplémentaires en réalité (…) on va continuer à avoir une gestion de la crise catastrophique au point que nous avons déposé un recours devant le Conseil d'État parce que nous estimons que la gestion de l'ARS de Mayotte porte atteinte à la vie et met la population en danger", déplore Estelle Youssouffa.

Le JT
Les autres sujets du JT
Point de vue de la ville de Tsingoni, à Mayotte, le 14 septembre 2019.
Point de vue de la ville de Tsingoni, à Mayotte, le 14 septembre 2019. (ALI AL-DAHER / AFP)