Pénurie de masques : Jérôme Salomon accablé par la commission d'enquête du Sénat

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pénurie de masques : Jérôme Salomon accablé par la commission d'enquête du Sénat
France 2
Article rédigé par
H. Capelli, P. Chalumeau, P. Moisson, J.-M. Nouck-Nouck, N. Sadok - France 2
France Télévisions

La commission d'enquête du Sénat sur la gestion de la première vague de coronavirus met en cause Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé. Elle estime qu'il est directement responsable de la décision de ne pas renouveler les stocks de masques en 2018. 

Son visage est désormais connu de tous les Français. Chaque soir, lors du premier confinement, c'est Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, qui faisait un point sur la situation sanitaire. Depuis le début de l'épidémie, la France fait face à une pénurie de masques. Pour la commission d'enquête du Sénat sur la gestion de la crise du coronavirus, le responsable c'est lui : il n'aurait commandé que 100 millions de masques, au lieu du stock préconisé par un rapport en 2018. Elle l'accuse également d'avoir fait pression pour modifier le document. 

Un besoin estimé à un milliard de masques 


Rendu moins d'un an avant la pandémie, le rapport en question préconisait noir sur blanc un stock de masques bien plus important, comme le rappelle son auteur. "On disait qu'il y avait un besoin calculé pour une grippe pandémique. Ce besoin était estimé à un milliard de masques", assure Jean-Paul Stahl, professeur de médecine infectieuse au CHU Grenoble-Alpes (Isère). Les sénateurs ont eu accès à un échange de mails, qui, selon eux, accablent le directeur général de la Santé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.