Covid-19 : comment bien choisir son masque ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Covid-19 : comment bien choisir son masque ?
FRANCE 2
Article rédigé par
V. Gaglione, C. Chabaud, O. Guerin, D. Mascret - France 2
France Télévisions

Alors que les variants du virus seraient plus contaminants, l'efficacité des masques en tissu est remise en cause par le Haut conseil de la santé publique. Difficile pour les usagers de s'y retrouver.

Le masque est devenu un incontournable du quotidien des citoyens, et parmi eux le masque en tissu. Mais face aux nouveaux variants du Covid-19, le Haut conseil de la santé publique a indiqué lundi 18 janvier qu'il fallait en priorité utiliser les masques de catégorie 1. Olivier Véran, invité de la matinale de France Inter mardi 19 janvier, a ainsi expliqué : "Le masque artisanal qu'on fabrique chez soi avec la meilleure intention du monde, en respectant les normes AFNOR, selon le Haut conseil de la santé publique n'offre pas nécessairement toutes les garanties nécessaires". Difficile parfois de savoir comment sont classés les différents stades de protection des masques. Marie-Pierre Fourestier, responsable d'une mercerie où sont fabriqués et vendus de nombreux masques témoigne : "Je ne pourrais pas vous dire s'il s'agit de catégorie 1 ou 2... Mais on est sur du 80 % de filtration de protection".

La marque "UNS1", gage de protection

Le journaliste et médecin Damien Mascret revient sur les différents modèles de masques. "C'est vrai qu'il y a une gradation dans la protection. Par exemple, les masques FFP2 sont réservés à l'hôpital car il y a des risques très élevés, indique-t-il sur le plateau de France 2. (...) Quand vous êtes dans un lieu clos, vous avez intérêt à utiliser le fameux masque chirurgical, parce qu'il évite les projections de gouttelettes, et il évite que vous receviez des projections de gouttelettes". Il ajoute : "Ensuite c'est délicat, parce qu'on entre dans les tissus. (...) On a une petite note sur les sachets des masques en tissu, il y a marqué 'UNS1', c'est la norme de protection quasiment équivalente au masque chirurgical". Damien Mascret rappelle aussi qu'il faut bien respecter le nombre de lavages possibles des masques en tissus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.